nouvelle calédonie
info locale

Alain Christnacht : il faudra que les Calédoniens choisissent, en conscience, leur destin !

accord de nouméa
Alain Christnaacht JT NC1ERE 250613
Alain Christnaacht au journal télévisé de NC1ère (25 Juin 2013) ©NC1ERE GLB
Invité ce mardi soir du journal télévisé de NC 1ère, Alain Christnacht, l'un des négociateurs de l'accord de Nouméa, est optimiste sur le processus politique en cours pour la Nouvelle-Calédonie . Mais pour lui, si le chemin parcouru est incontestable, il reste encore beaucoup à faire.
Alain Christnacht connaît la Nouvelle-Calédonie sur le bout des doigts. D'abord parce qu'il y représenta l'Etat, par deux fois, dans les années 80 puis au début des années 90, en tant que Haut-Commissaire de la République. Ensuite, parce qu'il fut l'un des principaux négociateurs de l'accord de Nouméa, signé en 1998, et qui régit aujourd'hui le fonctionnement politique et institutionnel de la Nouvelle-Calédonie.
Aussi, lorsqu'il vient participer à des colloques ou à des conférences, comme celle de ce mercredi 26 au Congrès, son avis est écouté et pris en compte.
Invité du journal télévisé de NC 1ère ce mardi soir, il a déclaré ( à Alexandre Rozga -Lebrun) qu'il était raisonnablement optimiste sur le processus politique en cours, en rappelant, au passage, que le référendum de sortie était bien inscrit dans la constitution et que c'était la seule issue prévue, à moins de devoir changer l'accord et ...de changer la constitution!
Il a, par ailleurs, reconnu le chemin parcouru.Et notamment la reconnaissance mutuelle des légitimités , les progrès en matière de formation et les avancées vers une citoyenneté calédonienne, prévue par la loi organique de 1999.
Mais, pour Alain Christnacht, du chemin reste à faire vers la construction d'une communauté de destin. Pour l'ancien négociateur des Accords Matignon-Oudinot et surtout de l'accord de Nouméa, il ne faut pas avoir peur des échéances même s'il reconnaît, comme l'avait affirmé le Président de la République François Hollande lors du dernier comité des signataires, qu'il faudra bien expliquer , au moment du référendum, aux électeurs calédoniens les enjeux d'un choix devant mener la Nouvelle-Calédonie vers l'indépendance ou, au contraire, vers le maintien , sous une forme restant à déterminer ensuite , au sein de la République française.
Enfin, Alain Christnacht espère que les débats à venir sur la nature de la société que voudront les Calédoniens, ne soient pas l'apanage des seules formations politiques mais que la société civile y soit pleinement associée. Et qu'elle s'y implique...

gonzague.delabourdonnaye@francetv.fr

Ci-dessous, l'intervention d'Alain Christnacht au journal télévisé de NC 1ère du mardi 25 juin 2013:


DMCloud:81255
Alain Christnacht au journal télévisé de NC 1ère du mardi 25 juin 2013

 

Publicité