nouvelle calédonie
info locale

Semaine de la santé sexuelle : le respect commence au sein du couple

santé
Santé sexuelle 3
"C'est un homme, un vrai, celui qui respecte sa partenaire".C'est le slogan choisi cette année par l'Agence Sanitaire et Sociale pour la semaine de la santé sexuelle. Alors que les violences conjugales concernent 1 Calédonien sur 5, l'agence met  à nouveau l'accent sur le respect au sein du couple.
Santé sexuelle 2

L'année dernière l'Agence Sanitaire et Sociale avait axé sa campagne de santé sexuelle sur la définition d'un rapport forcé. En 2013, c'est plus spécifiquement sur la notion de refus du rapport sexuel que les affiches et bandes-annonces vidéo communiquent. Une priorité pour l'agence puisqu'une femme sur 5 subit,en Nouvelle-Calédonie, des violences conjugales associées presque à chaque fois à un rapport sexuel forcé. Suite à des rencontres avec un panel d'hommes choisi pour l'occasion, l'angle de la campagne se veut positive puisqu'elle valorise l'homme qui accepte le refus avec ce slogan : "c'est un homme, un vrai celui qui respecte sa partenaire". Des débats auront jusqu'au 8 septembre sur ces thèmes, un numéro gratuit a été mis à disposition des personnes qui souhaiteraient plus de renseignement le 05 30 30.

Santé sexuelle 1


La pornographie : un phénomène de société


L'Agence sanitaire et sociale combat un autre aspect de la santé sexuelle, cette fois-ci celle des jeunes Calédoniens : l'entrée en sexualité par le biais de la pornographie. L'autre est alors considéré comme objet et cela induit des comportements d'où le respect est exclu. Des éducateurs en santé font de la sensibilisation auprès des élèves de 4ème et 3ème durant quatre heures d'intervention au sein des collèges. L'espace "écoute jeune", en face de la Cathédrale de Nouméa, est aussi un lieu d'échange pour s'informer. Il est ouvert tous les mercredis après-midi.

Les IST (infections sexuellement transmissibles)


Derrière les considérations sociétales que les deux précédents thèmes ont soulevées, se profile toujours le problème des Infections Sexuellement Transmissibles. Elles concernent un Calédonien sur 4. La sexualité en Nouvelle-Calédonie reste encore un sujet tabou; la contraception y est mal enseignée et entraîne des comportements "à risques". L'Agence sanitaire et sociale prévoit pour sa période d'exercice de 2014 à 2017 d'orienter ses investissements dans des tests rapides des IST.

A voir un reportage de Karine Arroyo et Christian Sfalli
DMCloud:101121


Intégralité de l'intervention de Gwendal Boursicot, coordinatrice de la campagne de santé sexuelle de l'Agence Sanitaire et sociale dans l'invitée de la Matinale avec Michel Voisin
 

DMCloud:101125

 

Publicité