publicité

L'Eveil: un nouvel hebdomadaire calédonien

Depuis le vendredi 18 octobre dernier, la presse de Nouvelle-Calédonie s'est enrichie d'un nouvel hebdomadaire. Baptisé" l'Eveil", par son directeur de publication Thierry Squillario, cet hebdomadaire veut mettre l'accent sur l'analyse politique et favoriser les débats .

L'EVEIL, nouvel hebdomadaire calédonien © NC1ère
© NC1ère L'EVEIL, nouvel hebdomadaire calédonien
  • Par Gonzague de La Bourdonnaye
  • Publié le , mis à jour le
L'arrivée d'un nouveau journal, dussions-nous en faire les frais ensuite..., est toujours une bonne nouvelle dans un paysage médiatique plutôt ramassé : un quotidien unique , deux hebdomadaires et un mensuel satirique mordant les mollets tous azimuths:  le "chien bleu".
Ce mois-ci, c'est l'EVEIL, qui a fait son apparition, dès potron-minet, le vendredi sur les présentoirs des marchands de journaux. Un hebdomadaire " autonomisateur" (sic)  dont l'ambition est de susciter le débat et de nourrir l'analyse, notamment politique. 
Thierry Squillario n'est pas un inconnu dans le monde de la presse puisqu'il a dirigé (et co-fondé) le journal "LES INFOS" pendant 10 ans, faisant de lui un électron-libre de la presse calédonienne, à l'image de son rival de toujours: Etienne Dutailly, le directeur du journal satirique "Le Chien bleu".
Pour autant, vivre de et faire vivre un journal, 52 semaines sur 52, en Nouvelle-Calédonie est un pari audacieux: la publicité est... aléatoire et la distribution n'est pas simple sur les trois provinces. Enfin, l'impression a un coût! Pour arriver à l'équilibre, il faut entre 3500 et 4500 lecteurs réguliers.

Thierry Squillario, directeur de publication de l'Eveil. © NC1ère (GLB)
© NC1ère (GLB) Thierry Squillario, directeur de publication de l'Eveil.

Cette fois, Thierry Squillario affirme tenter seul l'aventure. Une liberté qui le condamne à stabiliser un lectorat parfois volatile, sur un marché calédonien de petite taille. Une version numérique, qui permettrait de répondre aux nouveaux usages et d'atteindre davantage de lecteurs, notamment ceux qui sont éloignés des centres de distribution classiques , est envisagée à court terme, "le temps que les applications mobiles soient acceptées par les plateformes Apple et Google Androïd".
Le premier numéro de l'Eveil est paru le vendredi 18 octobre dernier. Un nouvel hebdomadaire calédonien qui, à n'en pas douter, va profiter de la période électorale sensible qui s'annonce , pour se frayer une place durable dans le paysage médiatique local.

gonzague.delabourdonnaye@francetv.fr 


Entretien avec Thierry Squillario, directeur de publication de l'EVEIL  (interview réalisé par GLB):


squillario-221013
Entretien avec Thierry Squillario, directeur de publication de l'EVEIL (Entretien: GLB)


L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play