8ème étape: la démonstration de force des leaders

tour cycliste de nouvelle-calédonie
tour92-241013
Jean-Denis Armand en rouge, et Thomas Welter (en bleu) : le premier s'offre l'étape du jour, le second menace le maillot jaune au classement général, il n'est plus qu'à 12 secondes de Thery Schir. ©NC1ère (E.Dufour)
La 8e étape du tour cycliste de Nouvelle-Calédonie s'est déroulée en deux temps, ce jeudi. Une première demie-étape de 100 km entre Koné et Bourail le matin, puis un contre-la-montre de 9 km l'après-midi.
La course a débuté très lentement ce jeudi matin avec un départ fictif donné à l'hôtel de la province Nord à Koné, puis le départ réel à Pouembout au niveau de la route de la plage de Franko. 100 km tout rond pour cette première demie-étape, dont on n'attendait peu de bouleversement dans le classement général. Ce genre d'étape de liaison n'est pas vraiment propice aux échappées d'anthologie, mais il y avait cependant deux difficultés majeures sur le parcours, à savoir les cols de Muéo et de Nékoro. C'est avec ces deux grimpeurs que la bonne échappée du jour est partie, avec 10 hommes dont les tout premiers du classement général. Une situation inédite qui a eu pour effet d'anéantir d'office toute velléité de chasse de la part du peloton dans lequel il ne restait plus que des coureurs mal classés.
 
Dans ce groupe de tête, le maillot jaune Thery Schir était accompagné de ses suivants dans le classement général, Mathieu Delarozière (équipe province Nord) et Thomas Welter (Enfer du Nord), respectivement placés à 59 secondes et à 1 minute 46 du leader. En clair, le message de l'échappée au reste des troupes était une démonstration de force pour indiquer si besoin était que sur ce tour, il y a les cadors et les autres.
Les 10 hommes de tête ont roulé plusieurs dizaines de kilomètres ensemble, mais peu avant Bourail, 4 d'entre eux ont lancé une échappée dans l'échappée : Thomas Welter, le Suisse Cyrille Thierry, le Réunionnais Jean-Denis Armand, et le Calédonien Thierry Fondère. Ce dernier a été victime d'une chute sur une petite portion de route en terre, mais il est bien vite revenu sur le groupe de tête pour le finish. En fin de parcours, le Suisse Cyrille Thierry est parti très fort à 1,5 km de l'arrivée, mais il a relâché son effort un peu vite, ce qui a ouvert la porte au Réunionnais Jean-Denis Armand, sprinter qui a déjà gagné des étapes sur le tour de Calédonie. Et Jean-Denis Armand n'a pas calé jusqu'à la ligne d'arrivée, il s'impose à Bourail avec la manière après une très belle course. Mais la bonne affaire était pour Thomas Welter qui a repris de précieuses secondes au maillot jaune, il n'était plus qu'à 8 secondes de Thery Schir à l'issue de cette demie-étape. On notera que le peloton est arrivé 28 minutes après les vainqueurs, un écart record.
tour93-241013
L'équipe des Suisses (Entreprise Pierre) résiste toujours à la pression, mais les trois dernières étapes vont être délicates pour préserver le maillot jaune sur les épaules de Thery Schir. ©NC1ère (ED)

 

Quant à l'épreuve du contre-la-montre, perturbée par le vent et la pluie, le meilleur temps a été signé par l'Australien Samuel Layzell, dernier du classement général. Il a bénéficié d'une météo clémente avant la pluie qui s'est abattue en fin d'après-midi sur la région de Bourail.
Au général à l'issue des deux demies-étapes, Thery Schir reste en jaune mais Thomas Welter est à 12 secondes. 
Demain la 9e étape conduira les coureurs de Bourail à Boulouparis avec 94 km au menu et pratiquement pas de dénivelé.

Page spéciale, en images, signée Erik Dufour, Natacha Cognard, Claude Lindor et Cédric Michaut :

 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live