Congrès du Rassemblement-UMP: " il faut cesser de leurrer les Calédoniens avec des discours électoralistes"

politique
Congrès Rassemblement-UMP 11/13 Païta
©NC 1ère
Le Rassemblement-UMP défend plus que jamais son projet de solution consensuelle, en insistant sur la nécessité de mettre de côté les discours électoralistes qui font oublier des notions essentielles comme l'absence d'une majorité électorale pour l'indépendance en Nouvelle-Calédonie.
 

Le Rassemblement-UMP en ordre de bataille pour 2014 !

 
Plus de 1000 personnes ont assisté samedi au congrès du parti à l'Arène du Sud à Païta. 
Le Rassemblement-UMP a dévoilé le nom de ses candidats aux municipales et aux provinciales en confirmant aussi sa volonté de soutenir Gérard Poadja (Calédonie Ensemble) en province nord...
 
Un Front pour l'unité, qui officialise le groupe déjà constitué au congrès avec l'Avenir Ensemble, le LMD et Didier Leroux, a été créé lors ce congrès.
 
Pas encore d'union sacrée des non indépendantistes puisque Calédonie Ensemble fait toujours cavalier seul et que l'Union pour la Calédonie dans la France de Gaël Yanno (MPC), Isabelle Lafleur (RPC) et Philippe Blaise (MRC) a crée son "front" de son côté...
 
En ordre de marche, le Rassemblement-UMP a clairement défini son projet de société pour la Nouvelle-Calédonie en affirmant être le seul "à proposer une solution qui respecte les deux légitimités"
 
Séquence émotion de ce congrès du Rassemblement-UMP, le discours du maire de Nouméa, Jean Lèques, qui a été ovationné par le public... 
 

Le reportage de Sylvie Hmeun et de Christian Sfalli

Invité du journal télévisé de NC 1ère, le sénateur Pierre Frogier, président du Rassemblement-UMP, a expliqué la proposition de son parti concernant l'avenir de la Nouvelle-Calédonie.

 
Une collectivité territoriale à large autonomie dans la France avec un statut particulier, autrement dit la situation actuelle avec toutefois des pistes à creuser sur de nouvelles responsabilités qui pourraient être attribuées à la Nouvelle-Calédonie, c'est ainsi que le Rassemblement-UMP voit l'avenir...
 
Selon Pierre Frogier, il faut définitivement cesser de leurrer les Calédoniens avec des discours électoralistes...
 
"Il n'y a pas de majorité pour l'indépendance" alors pourquoi faire trois référendums pour finalement se mettre autour d'une table pour trouver une solution, autant commencer tout de suite à discuter a notamment précisé le sénateur.
Pierre Frogier qui a aussi rappelé que Jacques Lafleur avait "imposé" la solution consensuelle aux indépendantistes.
 
 

L'intégralité de l'interview de Pierre Frogier, président du Rassemblement-UMP (par Nathalie Rougeau).



Les Outre-mer en continu
Accéder au live