Billetophilie, la passion de collectionner les billets de banques

société
billet de 10000
Alors que les Calédoniens découvrent ce lundi les nouveaux billets de banque, les collectionneurs gardent précieusement les anciennes coupures. Retour sur l'histoire du billet de banque en Nouvelle-Calédonie, à travers les yeux d'un billetophile.
En circulation depuis plus de 25 ans, les anciennes coupures de francs CFP vont pouvoir être échangées, dès ce lundi, contre de nouveaux billets de banque flambants neufs, plus petits, plus colorés et plus sécurisés, et ce jusqu'en septembre 2014. 

A l'inverse de l'ensemble des Calédoniens, les billetophiles - ou collectionneurs de billets de banque -, sont quant à eux à la recherche de ces billets périmés, voire fautés. Dans le jargon du passionné, par "fauté", il faut comprendre : des billets avec des erreurs d'impression.

Les billetophiles les observent dès qu'ils en ont en main pour chercher ce qui pourrait en faire un billet unique. Les collections se différencient selon que son propriétaire privilégie le visuel du billet, la signature, ou encore l'alphabet car en plus des chiffres on trouve des lettres sur une face du billet pour les distinguer.
billet banque indochine

Plusieurs collectionneurs locaux possèdent dans leurs catalogues des billets calédoniens datant de 1873, date des premiers papiers monnaie de la Banque marchande. Celle-ci a fermé en 1877 et c'est la banque de l'Indochine qui s'est alors installé en Nouvelle-Calédonie pour près de 100 ans, éditant plusieurs séries avec des visuels différents. Exceptionnellement, lors de la seconde guerre mondiale, le franc pacifique a été est remplacé par des coupons de caisse émis par la Trésorerie de Nouméa.
billet trésorerie nouméa

En 1969, l'Institut d'Emission d'Outremer, nouvellement créé, émet un billet de 1.000 francs CFP, de type polychrome.
billet ieom

Certaines anciennes coupures, amenées à être remplacés par les nouvelles à partir de ce lundi, seront soigneusement rangés à l'abri de la lumière dans des feuilles de classeur transparentes par les amoureux des billets. Dans 10 à 15 ans, elles vaudront le double de leur valeur. De quoi éveiller peut-être des vocations.

Natacha Cognard et Michel Bouillez ont rencontré, Jean-Philippe Bresler, un des 6 plus grands collectionneurs du territoire, dont la collection comporte quelques 200 billets calédoniens d'époque. Retrouvez leur reportage pour NC 1ère :