nouvelle calédonie
info locale

L'actu en bref de ce vendredi 21 février

l'actu en bref d
©NC 1ère

Rebondissements dans le dossier des Radiations à la demande du FLNKS sur la liste électorale spéciale

Le Rassemblement-UMP contre-attaque en menaçant de radier 6000 électeurs sur plusieurs communes indépendantistes calédoniennes. 
Une surenchère qui pourrait être évitée avec la tenue d’un Comité des Signataires d’urgence selon le parti de Pierre Frogier. Un projet de loi de réforme de la Constitution va être déposé sur le bureau du congrès.
Le sénateur a évoqué à Paris l’éventualité d’un report des provinciales. 
Cynthia Ligeard, présidente de la province sud, a décidé de convoquer une assemblée de province extraordinaire le jeudi 27 février afin de débattre avec les élus des propositions formulées par le Front pour l'Unité. Un vœu sera soumis au vote des élus à l’issue du débat.
 
De son côté, Calédonie Ensemble a déniché un arrêt de la cour de cassation qui est présenté comme la parade juridique qui permettrait de bloquer la requête de Roch Wamytan.
Selon cette décision de justice, il n'est pas nécessaire "qu'un électeur ait été inscrit sur les listes électorales générales de l'année 1998 pour voter au provinciales" . La cour de cassation applique la logique suivante : un citoyen ne pouvait pas savoir avant 1998 que le corps électoral allait être figé par la loi. Cette liste de 1998 est le fondement de l'argumentation de Roch Wamytan.

Enfin, le  Parti  Travailliste est sur  la  même longueur  d’onde  que  le  FLNKS : "il faut  radier  de  la Liste  spéciale les  6720 noms  qui  n’ont rien à  y  faire",a déclaré Louis Kotra Ureigei ce vendredi matin.
En réponse  au Rassemblement-UMP qui  contre-attaque  en  brandissant à son tour une liste  de  noms issus  de communes  indépendantistes,  le Parti Travailliste  tient  à  souligner  que  le  corps  électoral "ne  concerne  pas  les  Kanak, mais  les personnes venues de l’extérieur".
Le parti de LKU se dit favorable à la venue d’une mission des Nations-Unies sur le territoire.
 
 

Roch Wamytan au Sénat

 
Rock Wamytan s’est exprimé, la nuit dernière pour nous, devant les sénateurs à Paris pour rappeler sa position sur le corps électoral. 
Une déclaration qui n’a évidemment pas plu au sénateur Pierre Frogier. 
Par ailleurs  le président du Congrès vient de signer une convention avec le Sénat français pour former les administrateurs du Boulevard Vauban. 
C’est déjà le cas avec l’Assemblée Nationale. 
Un partenariat qui accompagne le processus de modernisation de l’institution calédonienne. 
Jean Pierre Bel, le président du Sénat, a déclaré qu’il ne s’agit pas d’un accord à sens unique. 
Il a notamment insisté sur l’intérêt, pour la Haute Assemblée, de mieux connaître le fonctionnement des institutions du Pays.    
 

300 hectares ravagés par les flammes

 
Un feu de brousse s'est déclaré hier matin entre Tontouta et la tribu de Bangou. 
Plusieurs départs de feu qui ont déjà ravagé environ 300 hectares de forêt. 
D'importants moyens ont été dépêchés sur place: 20 véhicules de lutte contre les incendies, une trentaine de pompiers de tontouta / Païta et Nouméa ainsi qu'un hélicoptère bombardier d'eau. L'opération est pilotée par la Direction de la sécurité civile et de la gestion des risques.
Le feu n'était toujours pas maîtrisé jeudi soir.  
 

Noyade à Païta

 
Une fillette de deux ans s’est noyée jeudi dans une piscine privée au Val Boisé à Païta. 
Le samu a procédé à une évacuation d’urgence par hélicoptère. 
Les secours n’ont pu que constater le décès de la petite fille. 
 
 

Retour à la normale à l'IDC NC

 
La signature d’un accord hier à l’IDC NC, l’institut de développement des compétences de Nouvelle Calédonie, éloigne la menace de grève brandie la semaine dernière par une intersyndicale formée par la Fédération des fonctionnaires, l’Usoenc, la CFE-CGC et la Cogetra. 
Les organisations syndicales entendaient dénoncer l’avenir incertain de l’institut. 
Ce protocole garantit l’emploi des agents, le gouvernement calédonien s’est notamment engagé à geler le transfert d’effectifs vers la DTE, la direction du travail et de l’emploi. 
Le Conseil d’administration de l’IDC-NC qui avait démissionné en bloc après la nomination de Stéphanie Boiteux, l’ancienne directrice des services fiscaux, à la tête de l’institut… Le CA a donc décidé de reprendre du service afin de voter au plus vite le budget de cette année, en suspens depuis décembre dernier. 
Publicité