publicité

Procès de la fuite d'acide de VALE NC: l'Usine du sud condamnée à payer 40 millions de francs cfp (335000 euros) aux associations écologistes

Cinq associations écologistes de Nouvelle-Calédonie ont obtenu gain de cause, pour la première fois un industriel a été condamné pour préjudice environnemental. VALE NC n'a pas commenté cette décision de justice.

Plusieurs milliers de poissons et de crustacés ont été les victimes de cette fuite d'acide, le 1er avril 2009, dans le Grand Sud de la Nouvelle-Calédonie © NC 1ère
© NC 1ère Plusieurs milliers de poissons et de crustacés ont été les victimes de cette fuite d'acide, le 1er avril 2009, dans le Grand Sud de la Nouvelle-Calédonie
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
En avril 2009, une fuite d'acide sulfurique provoquée par l'industriel VALE NC avait causé de nombreux dégâts à l'environnement.

A l'origine de cet accident, la rupture d'un joint défectueux et un bassin de rétention hors service !
41 OOO  litres d'acide se sont engouffrés dans la rivière de la Baie Nord, en quelques heures des milliers de poissons et de crustacés ont été décimés et les experts ont aussi constaté des conséquences dans le milieu marin et notamment dans la baie de Prony.

Cinq associations écologistes, qui dénonçaient le manque d'action des institutions dans cette affaire de pollution industrielle, ont décidé d'engager des poursuites contre VALE NC pour "préjudice environnemental".

VALE NC a d'abord été condamné à 300 000 francs cfp d'amende, mais en novembre dernier les avocats des associations écologistes ont choisi de plaider devant la chambre civile de la cour d'appel, pour réclamer une "vraie sanction financière" (700 millions de francs cfp)..
 
Une affaire mise en délibéré qui a donc été jugée ce mardi et pour la première fois en Nouvelle-Calédonie, un industriel a donc été condamné à verser 4O millions de francs cfp ( 335000 euros)  à ces cinq associations écologistes(Corail vivant, EPLP, Action biosphère, Codef sud et Point zéro).

Ce combat juridique a duré 5 ans...
 

Au tribunal le reportage de Martine Nollet.

VALE ENROBE appel


La province sud et le gouvernement de Nouvelle-Calédonie avaient décidé de ne pas se constituer partie civile dans cette affaire.
Suite à l'annonce de ce jugement VALE NC n'a pas souhaité commenter cette décision de justice.
L'industriel dispose de cinq jours pour se pourvoir en cassation.
 
Depuis son installation en Nouvelle-Calédonie, de nombreux incidents ont marqué l'histoire de l'Usine du sud.
Le dernier en date étant celui du "Grand Tuyau".



Fuite d'acide à VALE NC, 1er avril 2009, le rappel des faits avec Karine Arroyo

Fuite d'acide à Vale : rappel des faits
DMCloud:130457




Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play