nouvelle calédonie
info locale

"L'espérance", un nom bien choisi pour l'école de Tiga

éducation
école de tiga
"L'espoir fait vivre" est certainement la maxime de l'école de Tiga qui veut continuer d'exister, malgré des effectifs en baisse et un isolement contraignant. Reportage sur le quotidien des enseignants de la plus petite des Îles Loyauté en Nouvelle-Calédonie.
vingt-trois élèves en 2013, plus que vingt pour cette rentrée, "l'Espérance" voit ses effectifs réduire d'année en année.
Malgré des conditions contraignantes, Frank Collange et Laura Bretegnier assurent à eux seuls les différents niveaux scolaires qui vont de la maternelle au CM2.
Comme dans toute l'île, l'électricité est un problème, l'alimentation est fournie par un groupe électrogène. Dès qu'une pénurie de carburant pénalise Tiga, un phénomène fréquent sur la plus petite des Îles Loyauté, l'école est directement impactée. 

Internet serait un outil très utile pour aider les enseignants

Depuis neuf ans, un couple d'enseignants s'investit quotidiennement pour faire vivre cet école. Laura et Franck assument parfois des tâches qui n'ont rien à voir avec leur métier, autant dire qu'ils ont plus que la vocation...

Une salle informatique existe depuis 2008 mais la connexion à internet, qui permettrait d'offrir une fenêtre sur le monde aux élèves, n'est pas encore installée.Et  pourtant la ligne ADSL passe juste au-dessus des bâtiments et alimente le dispensaire voisin...

Vous l'aurez compris ce sont les moyens qui font défaut à cette petite école qui tente de survivre malgré l'isolement! 

Le reportage à Tiga  de Sylvie Hmeun et de Christian Favennec de NC 1ère.



 

Publicité