Vers un déblocage de l'imbroglio juridique autour de Prony et Pernod ?

nickel
Massifs de Prony-Pernod
Massifs miniers de Prony-Pernod ©NC1ère
La Province Sud de Nouvelle-Calédonie avait lancé deux appels d'offre dans les années 2000 pour attribuer l'exploitation des gisements miniers de Prony et Pernod. Ceux-ci n'avaient finalement pas abouti. Petit retour sur plusieurs années de confusion.
Mercredi dernier, les élus de la Province Sud ont validé un protocole général d’accord, autorisant la Société Le Nickel (SLN) et Vale NC à lancer les travaux de prospection des gisements latéritiques de Prony-Pernod.
 
Les massifs de Prony et Pernod représentent 11.500 hectares. On estime qu’ils renferment environ 6 millions de tonnes de nickel métal contenus, soit cinq ans de consommation mondiale de nickel et presque 70 ans de la production de l’Usine du Nord. 
 
Petit retour sur une décennie d’imbroglio juridique :
- En 2001, la Province Sud avait lancé un appel à candidatures pour l’attribution du gisement de Prony. Inco l’avait alors remporté, mais les opposants avaient conduit la Province Sud a faire marche arrière.
- En 2009, une nouvelle tentative d’appel à candidatures était lancée par la Province Sud, remportée cette fois par la SLN. Mais la décision avait été annulée par la suite par le Tribunal Administratif. 
- La Province Sud avait alors décidé de classer les domaines en réserve technique provinciale. Jusqu’à fin 2012, où elle propose une collaboration entre la SLN et Vale. 
 
Retrouvez le reportage en images d’Erik Dufour pour NC1ère :

Les gisements miniers de Prony et Pernod 02/04/14 from NC 1ère web on Vimeo.

 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live