Evénements de Saint-Louis: l'inquiétude des salariés de l'usine de VALE NC, à Goro

sécurité
goro destruction
©NC 1ère ( Charlotte Mestre)
Après les exactions commises autour et à l'intérieur de l'usine de VALE NC, à Goro, dans le sud de la Nouvelle-Calédonie, les salariés s'inquiètent pour leur avenir et pour leur sécurité. D'autant que la situation reste tendue, sur place, ce jeudi matin.
Trois milliards de francs CFP, c'est, au bas mot, le montant estimé des dégradations volontaires perpétrées cette semaine autour de l'usine de VALE NC . Principalement visé, du gros matériel de chantier appartenant le plus souvent à des sous-traitants. 
Alors que la réunion de mercredi , apparemment tendue, entre les coutumiers et les jeunes émeutiers de Saint-Louis, semble avoir ramené le calme, aujourd'hui, aux alentours de la tribu et sur la Route du sud (la RT1) qui la longe, la situation semble plus floue et beaucoup plus tendue, ce matin encore, à Goro.
Une situation qui provoque l'inquiétude des salariés de l'usine de VALE NC, empêtrée dans une série de fautes graves pour l'environnement, la dernière en date étant une fuite d'acide de près de dix heures sans que les consignes de sécurité les plus élémentaires aient été respectées. Une série d'inconséquences qui, au passage, soulève bien des interrogations sur la stratégie réelle poursuivie par VALE NC en Nouvelle-Calédonie...
En attendant, les salariés de cette usine s'interrogent sur leur propre avenir et sur les conditions de sécurité actuelles et à venir. Et, ce, malgré l'arrivée, sur place, de nouveaux renforts de gendarmerie.

Regardez le reportage réalisé sur place, à Goro, de Brigitte Whaap et Cédric Michault ( Montage C. Desbois):


L'inquiétude des salariés de l'usine de Goro