La Mission Christnacht-Merle commentée par la classe politique calédonienne

politique
réactions brot NC 2
Le Front pour l'Unité-Rassemblement lors d'une conférence de presse ce mercredi 23 juillet 2014 ©NC 1ère
Difficile de parler de la Mission d'écoute et de dialogue qui sera conduite par Alain Christnacht et Jean-François Merle sans évoquer la démission de Jean-Jacques Brot, haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie...
Si les "loyalistes" se montrent plutôt solidaires du haut-commissaire et s’inquiètent des raisons qui motivent cette décision du représentant de l’Etat, les indépendantistes prennent acte ou se montrent indifférents...
 
Les réactions de Charles Washetine pour le Palika, de Yoann Lecourieux pour le Front pour l’unité- Rassemblement et de Gérard Reignier pour l’Union calédonienne (interrogés par Catherine Léhé et Brigitte Whaap).

réactions brot NC

 

 
 
Rappelons s’il le faut,  que c’est l’association entre "le largage de la Calédonie" dénoncé devant témoins par Jean-Jacques Brot et la Mission d’écoute et d’analyse sur l’avenir institutionnel qui a suscité un certain émoi auprès de la classe politique non-indépendantiste.
 
En publiant sur sa page Facebook,son échange de courriels avec Jean-Jacques Brot, Alain Christnacht a  probablement voulu rassurer les Calédoniens et leurs responsables politiques, en cherchant à démontrer que toute cette agitation n'est en fait qu'une "manipulation" orchestrée par Jean-Jacques Brot...
 
Néanmoins, "l'inquiétude" reste encore le terme utilisé le plus souvent  par les non indépendantistes pour réagir face à l'affaire "Démission de Jean-Jacques Brot et Mission Christnacht-Merle"...
 

Le reportage de Brigitte Whaap et de Nicolas Fasquel de NC 1ère


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live