publicité

Le dossier calédonien au comité de décolonisation de l'ONU

La Nouvelle Calédonie sera à nouveau à l'ordre du jour du comité de décolonisation de l'ONU ce 8 octobre à New York. Un rendez-vous international qui s'inscrit dans une période marquée par les positions très tranchées du parti indépendantiste Union Calédonienne.

Siège de l'ONU (Organisation des Nations Unies) à New York
Siège de l'ONU (Organisation des Nations Unies) à New York
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
A New York, le comité de décolonisation de l'ONU recevra à nouveau deux délégations, indépendantiste et non indépendantiste. 
 
L’Union Calédonienne (qui a boycotté le dernier Comité des Signataires de l’Accord de Nouméa à Paris) sera notamment représentée par son président Daniel Goa.
Le camp non indépendantiste a choisi Phillipe Dunoyer (Calédonie Ensemble) pour faire valoir sa position sur la situation en Nouvelle-Calédonie.
En juin dernier, le président du congrès, Gaël Yanno (Union Pour la Calédonie dans la France) avait exprimé pour la première fois la voix des "loyalistes" devant le comité de décolonisation. 
 
Ce face à face avec l'ONU intervient dans un contexte politique calédonien tendu, avec une tendance à la radicalisation d'une partie du camp indépendantiste dans ce processus de sortie de l'Accord de Nouméa.
 

Les enjeux de ce rendez- vous à l'ONU avec Charlotte Risch de NC 1ère

onu calédonie
Après l’ONU, Daniel GOA, président de l'Union Calédonienne et Roch Wamytan seront reçus au Ministère des Outre-mer par George Pau Langevin, ce vendredi à Paris. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play