5ème étape du tour cycliste : Coup de chaud pour Fondère

tour cycliste de nouvelle-calédonie
Vainqueur 5ème étape tour NC
Geoffrey Millour, vainqueur de la 5e étape du 44e Tour Air France cycliste de Nouvelle-Calédonie ©NC1ère (A.Calandreau)
A l'issue de la 5 ème étape du tour cycliste Air France de Nouvelle-Calédonie, le meilleur coureur calédonien a accusé jusqu’à 3 minutes de retard sur un groupe 12 coureurs et termine 27 ème à Hienghène après avoir limité la casse. Geoffrey Millour, de la formation OPT, remporte l'étape.

Une petite demi-heure. C’est le temps qui a été nécessaire pour faire un point exact sur la situation au classement général après les 106 kilomètres de l’étape Poindimié-Hienghène. Thierry Fondère est longtemps resté circonspect, certains lui annonçant qu’il n’était plus le leader du Tour Air France 2014. L’organisateur de l’évènement, Gérard Salaun, est finalement venu le rassurer au pied du podium. Et le coureur du HP7 est bien reparti avec le précieux sésame dont il avait hérité la veille à Ponérihouen. Un soulagement.
L’incertitude a longtemps régné sur cette 5e étape. Après un passage par Tchamba, et sur le chemin du retour à la mairie de Poindimié, douze coureurs ont attaqué. Pas de danger apparent mais l’échappée creuse rapidement le trou. Si bien qu’au sommet du col de Pwatabé, au 61e kilomètre, elle compte 2 minutes 50 secondes d’avance ! Inquiétant, car si personne n’était vraiment très bien classé au général devant, certains pouvaient profiter de cet écart pour s’emparer du maillot jaune. Notamment le Japonais Fukushima de la Sonarep et les suisses Rhyner et Ballet.
Par solidarité calédonienne, l’équipe de Ouenghi Sports a alors donné un bon coup de main à Fondère en roulant dans le peloton. Et dans les dix derniers kilomètres, son coéquipier Mathieu Delarozière s’est arraché pour le mettre dans le rythme. Fondère s’est ensuite détaché pour tenter de combler encore davantage le retard.
Pendant ce temps, les tentatives d’accélération de Fukushima puis de Millour ont échoué en tête de la course et l’allure s’est essoufflée, faute de relais. D’autant que la course se corsait avec les ascensions des cols de Pei et de Ouenpock …
La différence s’est faite dans la dernière difficulté, au sommet du col de Hienghène. Millour, de l’OPT, met tout le monde derrière lui dans la descente. Il franchit la ligne d’arrivée au niveau du stade municipal devant Francesco Castegnaro de l’ACLN-Dumbéa, Pierre Comet d’Axial Entreprise Pierre, et du néo Christensen de Wearcomp. L’Australien Washington, les Suisses Ballet et Rhyner, et les métros Lebars (Shell) et Dutour (Betico) ont accusé 4 secondes de retard. Un autre wallabie Marshall (Paradice) et Fukushima sont arrivés derrière à 35 secondes. Puis le Réunionnais Jean-Denis Armand suivi du peloton, avec Thierry Fondère, à 1 minute 14 secondes.
C’est la troisième victoire d’étape pour l’OPT. La formation impressionne dans ce tour. Jean-Marie Gouret par deux fois, et maintenant Geoffroy Millour sont montés sur la plus haute marche du podium. Thierry Fondère, lui, reste en jaune. Au général, il a toujours 11 secondes d’avance sur l’italien Sannino de l’ACLN-Dumbéa Casa Italie et 21 secondes sur le Réunionnais Boyer. En revanche, Rhyner revient à 30 secondes de lui, et Fukushima ainsi que Ballet, à 34 secondes. Les autres concurrents sont à plus d’une minute.
Demain, 6e étape. Elle sera double : tribu de Colnett – mairie de Ouégoa à partir de 10 heures puis Ouégoa – mairie de Koumac à partir de 14 heures. Au menu notamment, le col d’Amos.


Geoffrey Millour ( OPT)
Geoffrey Millour ( OPT) ©NC1ère (A.Calandreau)



 

Le peloton 5ème étape Tour NC
Le peloton à l'arrivée de la 5ème étape ©NC1ère (A.Calandreau)

 

Le Magazine du Tour  diffusé  tous les soirs à 19H30 sur NC1ere TV avec Natacha Cognard. Un magazine préparé avec Christian Favennec, Cédric Michaut, Claude Desbois, Sébastien Le Divenach et Rémy Tiedrez: