La rouille des myrtacées gagne du terrain en Nouvelle-Calédonie

environnement
myrtacées rouille
©NC 1ère
Cette maladie fongique grave est apparue en mars 2013 sur les pommes roses de la commune de Farino et elle menace de plus en plus les 254 espèces endémiques de myrtacées de Nouvelle-Calédonie.
La rouille des myrtacées se présente sous la forme de champignons, produisant des pustules, contenant des spores oranges très volatiles.
 
Les Myrtacées constituent la famille végétale la plus importante de Nouvelle-Calédonie avec 254 espèces endémiques.
Ce champignon s’attaque à l’ensemble des plantes de cette famille comme par exemple les niaoulis, les brosses à bouteilles, les eucalyptus,les xanthostemon, les goyaviers....

Pépiniéristes et Horticulteurs ont été conviés ce mardi à participer à une réunion organisée par le Groupement de défense sanitaire du végétal, afin d'examiner les conclusions d’une étude menée sur une période d’un an.
 
Ce test montre que l’évolution de l’épidémie est assez rapide. Il a surtout pour objectif de comprendre la maladie et d’apporter des conseils aux pépiniéristes et horticulteurs. Pour la quinzaine de professionnels présents ce jour, mieux connaître cette épidémie, c’est aussi revoir ses choix de production.
 

Le reportage à Farino de Cédric Wakahugnème

rouille myrtacées