Pourquoi la grève des contrôleurs aériens ?

transport aérien
avion aircal embarquement passagers
©NC 1ère
Alors que la grève des contrôleurs aériens paralyse une grande partie du trafic intérieur en Nouvelle-Calédonie, l'organisation syndicale UTCFE CGC dénonce les conditions de sous-effectif dans lesquelles travaillent les professionels de l'aérodome de Magenta. 
Environ la moitié des vols de jeudi et vendredi, affrétés par la compagnie Air Calédonie ont été annulés suite au préavis de grève déposé par l’organisation syndicale de l’UTCFE CGS. Les autres vols -de mercredi soir, 19h à samedi matin 8h- ont été soit reportés, soit avancés. 
 
Selon les représentants de l’UTCFE CGS, les contrôleurs travaillent en sous-effectif. « On en est à un tel point que les agents ne peuvent plus prendre leurs congés », explique Mathieu Cassagne, représentant du CFE CGC, qui réagissait au micro de Claudette Trupit pour NC1ère. 
 
Une situation préoccupante qui d’après le syndicat est liée entre autres à des problèmes de recrutement. « On n’arrive plus à recruter au niveau local », commente Mathieu Cassagne. 

ITW Cassagne 1

 

« C’est la première fois que les contrôleurs aériens calédoniens font grève pour un sujet qui leur est propre », poursuit le représentant syndical. Dans un communiqué, le syndicat souligne que depuis 2000, les contrôleurs aériens territoriaux n'ont fait que quatre jours de grève seulement depuis 2000. Celui-ci rejette aussi les critiques formulées à son encontre de "prise en otage", à l'occasion de la grève actuelle. 
 
Au sommaire des réclamations de l’organisation, les contrôleurs calédoniens réclament aussi l’intégration du corps de contrôleurs aériens dans le cadre « Etat à vocation territoriale ». 
 
Mathieu Cassagne déplore le fait qu’aucune négociation n’ait été prévue du côté des représentants de l’Etat. 

ITW Cassagne 2

 


Les Outre-mer en continu
Accéder au live