L'actu calédonienne en bref de ce mardi 25 Novembre 2014

l'actu calédonienne en bref vendredi 20 juin
©NC 1ère

Journée mondiale contre la violence à l'égard des femmes

Mardi, la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes est célébrée partout dans le monde. En Nouvelle-Calédonie, le constat est là : les derniers chiffres, qui datent de 2004, révèlent qu’une Calédonienne sur 4 était victime de violences. Ces violences touchent toutes les catégories sociales et toutes les communautés. Mais les jeunes femmes kanak de moins de 24 ans représentent le plus grand nombre de victimes. Le rapport révèle aussi qu’une femme sur 8 a été victime d’attouchements sexuels, de tentative de viol ou de viol avant l’âge de 15 ans.
 

Toujours sans nouvelles du disparu de Poum

Gendarmes et habitants de Poum continuent les recherches mardi pour tenter de retrouver Dani Dayé. Le jeune homme âgé d’une vingtaine d’années est porté disparu depuis samedi après midi, date à laquelle sa famille a alerté les secours. Il devait rejoindre à pied l’îlot Yenghébane depuis la plage de Boat Pass à la marée basse. Les moyens aériens et maritimes de la gendarmerie seront encore mobilisés ce jour. 
 

Coup de colère à l’ETFPA de Nouville

Le personnel de l’Etablissement territorial de formation professionnelle des adultes (ETFPA) s’est mobilisé pour un débrayage de 55 minutes mardi. Il s’inquiète de la possible baisse de budget concernant les formations en Nouvelle-Calédonie. L’an prochain, le gouvernement ne prévoit aucune formation dans la section tourisme, hôtellerie et restauration. Une décision qui, selon les manifestants, entraînera le licenciement de six agents, mais pose surtout un problème pour les jeunes, laissés à l’abandon.
 

Colère des maires d’Outre-mer 

Comme leurs collègues de métropole, les maires d’Outre-mer ne sont pas d’accord avec le gouvernement français et le font savoir. Depuis que le gouvernement a annoncé une baisse de 11 milliards sur les dotations de l’Etat aux collectivités locales, les édiles ne décolèrent pas. L’Association des maires de France a ainsi réuni plus de 10.000 signatures de maires contre cette baisse. Les élus d’Outre-mer prennent eux aussi part à la bronca. A l’occasion de la journée Outre-mer, qui s’est tenue lundi en ouverture du Congrès des Maires, ils exprimé leur mécontentement et devraient remettre une motion plaidant pour un traitement différencié des communes ultra-marines.
 

C’est parti pour la Semaine européenne de la réduction des déchets

A l’occasion de cet événement, la Communauté du Pacifique Sud propose des ateliers pratiques sur le recyclage des déchets. Au programme, l’élaboration  de détergents avec des produits naturels ou encore la fabrication d’engrais « bio » à l’aide de têtes de poissons. Une manière ludique, de comprendre l’intérêt du recyclage.
 

Incendie en Brousse 

Un important feu de brousse s’est déclaré lundi vers 11h30 sur le secteur des tribus de Ouipoin et Koindé à la Foa, en face de la zone artisanale. Parti du bord de la route et d’origine inconnue, l’incendie s’est rapidement dirigé vers les hauteurs avoisinantes, menaçant le lotissement des Lilas. Toute la journée, les pompiers ainsi que l’hélicoptère bombardier d’eau ont bataillé pour tenter de maîtriser le feu. Après avoir brûlé une dizaine d’hectares, le feu semblait s’essouffler, mais continuait de se propager en direction de la vallée.
 

La Province Sud au secours de Sarraméa.

La plus petite commune du territoire ne s’en sortait plus, étranglée par une dette de 60 millions de francs CFP, héritée de la précédente mandature. Une dette à présent quasiment épongée puisque la Province Sud vient d’allouer par convention un bonus de 44 millions de francs CFP à l’exécutif municipal d’Alexandre Némébreux.
 

Eric Perna s’est fait voler son kayak 

Eric Perna, l’homme qui avait entamé le tour de la Nouvelle-Calédonie le 27 octobre dernier, ramait depuis près d’un mois pour réaliser son exploit sportif. Mais le kayakiste a été stoppé net dans son élan. Dans la nuit de dimanche à lundi, son kayak a été dérobé non loin de Ouaco, entre Voh et Kaala Gomen. Sa pire crainte était de faire face à des conditions météorologiques difficiles, mais loin de lui l’idée de se faire dérober son moyen de transport.