Que pensent les Calédoniens de l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP ?

politique
Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy ©Reuters
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été élu samedi à la présidence de l'UMP, avec près de deux tiers des voix des militants du parti. Comment l'information a-t-elle été perçue en Nouvelle-Calédonie ? 
Samedi, l’ancien président Nicolas Sarkozy a été élu à la présidence de l’UMP (Union pour un Mouvement Populaire) avec 64,5% des votes des militants du parti. Il devançait ainsi ses concurrents Bruno Le Maire (29,18%) et le député de la Drôme Hervé Mariton (6,32%). 58,1% des militants de l'UMP ont participé à la consultation par Internet, un chiffre plus élevé que lors des élections du parti en 2004. 
 
En Nouvelle-Calédonie aussi, les militants de l’UMP ont participé à l'élection. 58% d’entre eux ont voté. Dès 5h du maitn, ils pouvaient voter sur Internet, mais la connexion a souvent laissé à désirer.
 
Retrouvez le reportage en images de Caroline Antic-Martin et Michel Bouilliez pour NC1ère : 

 

Après l'annonce des résultats, en Nouvelle-Calédonie, on notait la satisfaction du côté du Rassemblement et du Mouvement Populaire Calédonien. 
 
« Nicolas Sarkozy, contrairement à l’Etat aujourd’hui, c’est à dire au gouvernement socialiste, avait pris personnellement un engagement, qui était de soutenir la Nouvelle-Calédonie dans la République française tout en respectant le choix des Calédoniens », commentait Gaël Yanno, président du Mouvement Populaire Calédonien. 
 
Pour Eric Gay, maire du Mont-Dore, « la France est dans un tel état aujourd’hui qu’il faut un homme de cette envergure, de cette trempe pour pouvoir remettre tout ça à flots ». 
 
La population calédonienne, quant à elle, a réagi de façon mitigée à l’annonce de l'élection de l'ancien président de la République à la présidence de l’UMP. 
 
Enthousiasme chez certains : « Je pense que c’est bien. Quand il était élu, il avait changé beaucoup de choses ».
 
Certains se montrent plus sceptiques : « Il a été remplacé et n’a pas été reconnu par les Français. Est-ce que ce n’est pas à la place de quelqu’un d’autre maintenant de faire ses preuves ? »
 
D'autres affichent clairement leur hostilité : « Je pense pas que ce soit franchement une bonne nouvelle ». 
 
Enfin pour quelques-uns, l’information ne fait clairement pas partie de leurs préoccupations : « Ah bon ? Je ne suis pas au courant ». 
 
Ecoutez le micro-trottoir réalisé par Jean-Paul Treuil au marché de Nouméa pour NC1ère :

Réactions à l'élection de Sarkozy à la présidence de l'UMP

 

Retrouvez le reportage en images de Caroline Antic-Martin et Nicolas Fasquel pour NC1ère : 

 

 
 
 
 
 
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live