nouvelle calédonie
info locale

Un spectacle sur le colonialisme fait polémique à Paris

culture
Exhibit B
Exhibit B à l'Eglise des Célestins en Avignon (2013) ©FRANCK PENNANT / AFP
"Exhibit B", le spectacle de Brett Bailey, continuera ses représentations. Le tribunal administratif de Paris a débouté le collectif qui avait demandé la suspension de la pièce, sur le motif qu'il jugeait le spectacle "raciste" et "portant une atteinte grave à la dignité humaine". 

Depuis plusieurs, un spectacle fait polémique en Europe. "Exhibit B", du Sud-Africain Brett Bailey, est programmé depuis le début du mois et jusqu’au 14 décembre au théâtre 104, dans le 19ème arrondissement de Paris.  Il a pourtant bien failli être suspendu. 
 
Fin novembre, affublés de pancartes portant des inscriptions comme "A bas les zoos humains !" ou "Nous ne sommes pas des objets", près de 200 manifestants ont fortement perturbé les premières représentations du spectacle, qui s’étaient déroulées pendant trois jours au théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis. 
 
La raison des manifestations ? Selon ses détracteurs, la pièce de Brett Bailey serait raciste et porterait atteinte à la dignité humaine. 
 
D’après son réalisateur, le spectacle vise à dénoncer les atrocités du colonialisme. Douze tableaux vivants sont mis en scène, qui reproduisent les "zoos humains" de la fin du 19ème siècle. On y voit ainsi des personnages dans des cages. 
 
Suite aux premières représentations au théâtre Gérard Philippe, un collectif baptisé "Collectif Exhibit B" et composé des associations Dumas Pouchkine, Amozaïk, et Alliance Noire citoyenne avait déposé un référé auprès du tribunal administratif de Paris, en vue d’obtenir l’interdiction de l’installation au théâtre 104. 
 
Brett Baily rejette les accusations de "chosification des victimes" et de "racisme déguisé". "Les manifestants n'ont pas vu l'installation, ils ont répondu à une pétition sur internet à la suite d'une photo montrant une femme noire dans une cage avec une chaîne autour du cou", avait-t-il expliqué à l'AFP.
 
Mardi, la demande du collectif a été rejetée par le tribunal administratif. Selon ce dernier, Exhibit B "ne porte pas atteinte au respect de la dignité de la personne humaine".
 
"Exhibit B" avait été présenté au Festival d’Avignon en 2012 et avait ensuite tourné dans différents pays. Suite à une pétition signée par 23.000 personnes, le spectacle avait toutefois été annulé à Londres au mois de septembre. 
Publicité