nouvelle calédonie
info locale

Décès de Jean-Marie Léyé, ancien président francophone du Vanuatu

vanuatu
Jean-Marie Léyé
©NC1ère
Jean-Marie Léyé, figure politique francophone et ancien président de la République du Vanuatu, est décédé mardi, à l'âge de 82 ans. 
Jean-Marie Léyé, seul dirigeant francophone ayant occupé le poste de Président de la République du Vanuatu, est décédé mardi, à l’âge de 82 ans. 
 
Président de la République du Vanuatu entre 1994 et 1999 et originaire de l’île d’Anatom, au sud de l’archipel, Jean-Marie Léyé est considéré comme l’une des piliers fondateurs du mouvement politique francophone vanuatais, dans les années 1970, alors que le territoire était encore les Nouvelles-Hébrides. 
 
En 1980, alors que l’indépendance est imminente, Jean-Marie Léyé, responsable de l’Union des Partis Modérés (UPM), ne prônera pas une accession rapide à la souveraineté, comme le parti nationaliste du National Party. Il soutient au contraire un transfert progressif des compétences, nécessaire selon lui pour permettre une bonne transition politique. 
 
Des événements marquants ont jalonné le parcours de l’homme politique. Ainsi, en 1997, Jean-Marie Léyé, président de la République depuis trois ans, est pris en otage par des officiers de la force paramilitaire Vanuatu Mobile Force, qui tentent alors le seul coup d’Etat de l'histoire du pays. La prise d’otage ne durera pas une journée et le président sera libéré le jour même. 
 
L’ancien président vanuatais s’est aussi illustré en s’opposant à la reprise des essais nucléaires dans le Pacifique par le gouvernement français, en 1995, qu’il avait accusé de menacer l’environnement de la région.  
 
La classe politique a rendu un hommage unanime à l’ancien président vanuatais. Après un service funéraire dans la capitale de Port Vila, la dépouille de Jean-Marie Léyé doit être envoyée jeudi sur son île natale d’Anatom. 
Publicité