nouvelle calédonie
info locale

Premier cas autochtone de chikungunya en Nouvelle-Calédonie

chikungunya
Premier cas autochtone de chikungunya en Nouvelle-Calédonie
©NC1ère
Si les cas de chikungunya recensés en Nouvelle-Calédonie étaient jusqu'à présent tous importés de Polynésie, un premier cas autochtone a été répertorié mercredi. 
Jusqu’à présent, seuls des cas de chikungunya importés de Polynésie avaient été recensés en Nouvelle-Calédonie. 
 
Mercredi soir, les autorités sanitaires du territoire ont signalé un premier cas de chikungunya autochtone. La malade est une petite fille de 11 ans, qui habite dans le quartier de Katiramona, à Dumbéa. 
 
« Le virus du chikungunya s’est installé en Nouvelle-Calédonie et a infecté au moins un moustique et une fillette de onze ans », explique Jean-Paul Grangeon, médecin inspecteur à la direction des affaires sanitaires et sociales NC (DASS NC). « Une équipe de la DASS est parti pour distribuer des répulsifs tout autour du domicile ». 

ITW Grangeon 1 111214

 

Sur les 20 cas répertoriés à ce jour sur le Caillou, 19 ont été importés en raison de l’épidémie qui sévit actuellement en Poylnésie depuis le mois d’octobre. Sur l’archipel polynésien, pas moins de 26.000 cas environ ont déjà été recensés et et un nourrisson sont décédés après avoir contracté la maladie. 
 
« Depuis deux mois, nous avons tenté de dépister tous les cas qui viennent de Tahiti », explique Jean-Paul Grangeon. « Cette arrivée régulière, c’est à dire hebdomadaire de patients nous fait craindre l’installation du virus en Nouvelle-Calédonie ». 
 
Si ce premier cas autochtone inquiète, une contamination exponentielle et le stade d’épidémie peuvent encore être évités. 

ITW Grangeon 2 111214

 


Publicité