Fuite de métal à Vavouto: les salariés rassurés ?

usine du nord
usine du nord
©NC1ère
9 jours après la fuite de métal du four N°1 de l'usine de Vavouto , les salariés ont fait part de leurs inquiétudes, en matière de sécurité mais aussi sur l'emploi. La direction de KNS s'est voulue rassurante mais c'est désormais à la DIMENC de valider la reprise de la production.
Le comité hygiène sécurité et conditions de travail de KNS s'est donc réuni, en fin de semaine,  à Vavouto.
Les représentants des salariés ont demandé des informations sur l'avancée de l'expertise et les futures conditions de travail. Ils craignaient également des mesures de restriction d'emploi.
Mais la direction s’est voulue rassurante et a de nouveau affirmé qu’il n’y aurait pas de chômage partiel.
En attendant les conclusions de l’enquête, une cellule psychologique a été mise en place.
Ce sera ensuite à la Direction des mines de valider la reprise de la production.
 

Reportage, à Vavouto, de Jean-Noël Méro: