publicité

Cyclone Pam au Vanuatu : le lycée francophone Montmartre ravagé

A Port-Villa, capitale du Vanuatu, le lycée francophone Montmartre n‘est plus qu’un champ de ruines. Le cyclone Pam a tout emporté sur son passage.

Le lycée francophone Montmartre à Port-Vila entièrement détruit par le cyclone Pam © NC1ère
© NC1ère Le lycée francophone Montmartre à Port-Vila entièrement détruit par le cyclone Pam
  • Par Isabelle Braouet (avec S.R)
  • Publié le
« C’est le chaos ». Dès qu’on arrive  au Lycée Montmartre à Port-Vila,  on comprend la violence des vents de Pam… ils ont déraciné des banians centenaires et détruit des champs et des bâtiments de l’établissement catholique. Le paysage est apocalyptique. En temps normal, Montmartre accueille plus de 500 élèves francophones, dont une majorité d’internes.

Les dégâts sont considérables à commencer par les salles de classes. Il y en a neuf et la plupart ressemblent à un champ de ruine. Les bénévoles s’activent partout pour nettoyer ce qui peut l’être, dans la bibliothèque le dégât des eaux a fait des ravages mais finalement, le bâtiment s’en sort plutôt bien par rapport au dortoir des filles.

Pas d’eau, pas d’éléctricité  et aussi un parc dévasté. Avant Pam, à Montmartre on cultivait légumes et tubercules, les plantations assuraient la moitié de la nourriture de l’établissement. Aujourd’hui ,il ne reste plus rien. Impossible dans ces conditions d’assurer la rentrée scolaire lundi, à Montmartre, elle sera donc repoussée. Jusqu’à quand mystère… L’autre  mystère pour Pierre Metsan, le Proviseur du lycée, c’est la croix et ses sculptures religieuses, les rares rescapés du cyclone.

© NC1ère
© NC1ère

 

Sur le même thème

  • cyclones

    Début de la saison cylonique

    La période cyclonique a officiellement débuté jusqu'au mois de mai. La saison précédente a été marquée par les cyclones Cook et Dona, particulièrement puissants.
    Faut-il s'attendre à une activité cyclonique record pour cette année 2017/2018?

  • cyclones

    La solidarité pour des mamans de Lifou

    A Lifou, le passage dévastateur du cyclone Donna a touché des femmes veuves dont les enfants vivent sur la Grande Terre. Après la catastrophe, est venu le temps de la solidarité des plus jeunes envers ces mamans. 

  • cyclones

    A Lifou les structures hôtelières ont aussi souffert

    Comme sur la Grande Terre lors du passage du cyclone Cook, des structures hôtelières ont subi des pertes importantes à cause du violent épisode Donna à Lifou. Que ce soit de petits gites ou les grands hôtels. Témoignages et point de situation, quinze jours plus tard. 

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play