publicité

L'actu calédonienne en bref de ce vendredi 20 mars 2015

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Thierry Belmont (avec S.R)
  • Publié le , mis à jour le

Cyclone Pam : 7 morts à Tanna

A Tanna, la majeure partie des maisons n’a pas résisté à la violence des vents. On y recense, selon la population, 7 morts. Les habitants ont tout perdu.  
Après l’aide humanitaire, il faut rétablir les services publics prioritaires au Vanuatu: l’hôpital, l’aéroport, et l’eau fonctionnent. Et pour cela, la mobilisation des agents venus de Nouvelle Calédonie a été  essentielle.
Par ailleurs, l’association Solidarité Tanna, envoie ce vendredi matin au Vanuatu les dons collectés au collège de Tuband. Une quinzaine de membres, essentiellement des médecins, des infirmiers et un technicien, est aussi dépêchée sur Tanna pour apporter une aide médicale et évaluer les besoins sur place.
 

L’inquiétude de VALE NC sur les gisements Prony Pernod

Le groupe Vale NC a été auditionné hier par la commission spéciale sur l’attribution et le retrait du Protocole Général d’Accord des gisements Prony et Pernod. Le président Antonin Beurrier et le directeur délégué général Yves Roussel ont répondu aux questions des élus de la province Sud pendant plus de deux heures. Ils sont revenus sur les négociations autour de l’accord et les conséquences du retrait.
 

L’école calédonienne doit tenir compte des spécificités locales

Faire en sorte que notre école soit plus équilibrée, plus solidaire et plus fraternelle… Une école Calédonienne qui tient compte des spécificités du caillou. Pour y parvenir, le gouvernement a adressé à l’ensemble de l’équipe éducative une lettre d’orientation et d’information. Une feuille de route qui pose un certain nombre de priorités qui va dans le sens du projet éducatif et donc vers la construction de cette école calédonienne.
 

L’archipel des Tuvala frappé par le cyclone Pam    

L’archipel polynésien des Tuvalu, également frappé par le cyclone Pam, est dans une situation très difficile. D'immenses vagues ont inondé des habitations et les cultures vivrières, en particulier dans le nord du pays. Les Tuvalu, qui comptent moins de 11.000 habitants dispersés sur neuf atolls coralliens, ont déclaré l'état d'urgence et ont besoin d'aide humanitaire.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête