Prony-Pernod : l’inquiétude de VALE NC

politique
prony pernod arrêté province sud
©NC 1ère
Le groupe Vale NC a été auditionné hier par la commission spéciale sur l’attribution et le retrait du Protocole Général d’Accord des gisements Prony et Pernod. Le président Antonin Beurrier et le directeur délégué général Yves Roussel ont répondu aux questions des élus de la province Sud
« Le groupe VALE est circonspect ». Antonin Beurrier n’a pas caché l’inquiétude de  l’industriel face à la remise en cause du protocole général d’accord sur les gisements Prony Pernod. Si la décision souveraine est respectée, le groupe s’inquiète des conséquences de cette action sur son image. L’initiative du PGA relève de la Province Sud a rappelé Yves Roussel. Et VALE NC, tout comme Eramet-SLN, avaient intérêt à collaborer sur les permis de recherche, pour renforcer une synergie déjà existante sur la maintenance et l’approvisionnement. Pour Grégoire Bernut, du FPU, rien de tout cela ne correspond à un accord caché 


Écoutez Grégoire Bernut, Front pour l’Unité (interrogé par Martin Charmasson)

bernut prony pernod

Philippe Dunoyer pour Calédonie Ensemble, a toutefois rappelé que l’orientation décidée en comité stratégique industriel était de classer Prony-Pernod en réserve technique provinciale. Et pour son mouvement, il n’y a pas eu suffisamment de transparence concernant la lettre d’intention qui engageait VALE NC et la SPMSC. Une lettre pourtant liée au protocole général d’accord, comme l’ont confirmé les auditions hier :


Écoutez Philippe Dunoyer, Calédonie Ensemble (au micro de Martin Charmasson)

dunoyer prony pernod

Les avis restent bien tranchés. Et certains acteurs politiques se sont interrogés sur les conséquences du retrait du PGA pour l’industriel. Antonin Beurrier a parlé d’une dégradation du climat de confiance. Le risque souverain a augmenté a-t-il dit, mais une fenêtre de discussion est maintenue par le conseil d’administration qui compare les actifs calédoniens à un investissement de première division mondiale.

Ces auditions doivent permettre de mettre au point, dans quelques semaines, le rapport définitif de la commission d’enquête de la province sud sur l’attribution puis le retrait du protocole général d’accord sur les gisements Prony-Pernod.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live