Cyclone Pam au Vanuatu : après le cyclone, des épidémies de diarrhées et d’impétigo

cyclones
hopital port vila
A l'hôpital central de Port-Vila, les médecins font face à des épidémies de diarrhées et d’impétigo ©Brigitte Whaap NC 1ère
Plus d’une semaine après le passage du cyclone Pam qui a dévasté le Vanuatu, la population fait désormais face à des épidémies de diarrhées et d’impétigo. Les autorités sanitaires locales redoutent aussi d’autres épidémies dans les jours à venir.
 Le Vanuatu, plus d’une semaine après le passage dévastateur du cyclone Pam, peine à se relever, mais ses efforts sont ralentis par des épidémies de diarrhées et d’impétigo. A l'hôpital central de Port-Vila, capitale du Vanuatu, les autorités sanitaires doivent y faire face. Elles commencent aussi à redouter l'irruption d'autres épidémies telles que la leptospirose et la dengue. La rougeole a également fait sa réapparition. En deux jours, 5000 personnes ont du être vaccinées.

A Port-Vila, le récit d’Antoine Le Tenneur pour NC1ère

épidémies vanuatu


A l’heure actuelle, Pam aurait fait 16 morts et plus de 80 blessés selon l’ONU… mais ce bilan ne sera définitif que lorsque le contact sera totalement rétabli avec l’ensemble des îles de l’archipel. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live