L’Australie divulgue par erreur les donnés confidentielles de 31 chefs d’Etat

australie
G20 à Brisbane en novembre 2014
©austria.embassy.gov.au
En novembre 2014, le bureau australien de l'Immigration a adressé les données confidentielles de plusieurs chefs d'Etat invités au G20 au mauvais destinataire. Une erreur "humaine" à l'heure des nouvelles technologies de pointe. 
Lundi, le quotidien britannique The Guardian a révélé une erreur de l’administration australienne, qui s’est trompé de destinataire lors de l’envoi d’un e-mail, en novembre dernier. 
 
Le problème est que le courrier électronique, qui a atterri dans la mauvaise boîte mail, contenait les informations confidentielles de 31 chefs d’Etat invités au G20. Ce dernier s'était déroulé à Brisbane les 15 et 16 novembre.  
 
Les numéros de passeport, détails des visas et autres identifiants personnels de dirigeants politiques, comme François Hollande, Barack Obama ou Angela Merkel, ont ainsi été réceptionnés par les organisateurs de la Coupe des nations asiatiques de football.
 
Selon les services australiens de l'Immigration, l'erreur serait "humaine". C’est un fonctionnaire du bureau d’Immigration qui serait à l’origine de l’envoi erroné. Les services de la Coupe des nations asiatiques de football ont immédiatement contacté le département australien de l’Immigration après réception du courriel, affirmant avoir détruit les documents envoyés par erreur. 
 
L’Australie, une fois informée de la bourde, n’a toutefois pas jugé utile de prévenir les dirigeants politiques concernés. Les intéressés auront donc découvert la mésaventure de leurs données personnelles, en même temps que le grand public, dans les médias.