Plus de fleurs et de fruits en provenance de Wallis et Futuna

santé
Colliers de fleurs
©Google
Depuis mercredi 1er avril, plus possible pour les voyageurs en provenance de Wallis et Futuna d'apporter des fruits et des fleurs dans leurs bagages. La direction sanitaire de Nouvelle-Calédonie vient d'interdire leur importation sur son sol. 
Affiches et mises en garde attendent à présent les voyageurs à l’aérodrome de Vélé à Futuna, comme à l’aéroport de Hihifo à Wallis. Les colliers de fleurs et de fruits odorants des passagers pour la Nouvelle-Calédonie doivent désormais être abandonnés au pied de la passerelle.
 
Depuis mercredi 1er avril, les passagers arrivant en provenance de Wallis et Futuna à l’aéroport de la Tontouta ne peuvent en effet plus faire rentrer ni fleurs, ni fruits. 
 
Le Service d’Inspection vétérinaire, alimentaire et phytosanitaire de Nouvelle-Calédonie a décidé de durcir son règlement. Pour lui, sans traitement insecticide au départ de Wallis, on ne peut courir le risque d’importer ce type de produits.
 
« Le statut phytosanitaire entre la Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna n’est pas le même », commente Valérie Campos, chef du Sivap, service d’inspection vétérinaire , alimentaire et phytosanitaire. « Et on redouterait de voir apparaître notamment une certaine mouche de fruit, que l’on n’a pas en Nouvelle-Calédonie ». 
 
Ecoutez les propos de Valérie Campos au micro de NC1ère : 

ITW Sivap 010415

 

Il a donc été demandé au Bivap (Bureau d’inspection vétérinaire , alimentaire et phytosanitaire) de Wallis de réaliser ce traitement avant le départ. Les produits seront sinon détruits à leur arrivée. 
 
« Tous les colliers de fleurs et fleurs, sous toute forme que ce soit, seront détruits à l’arrivée à La Tontouta », explique Pierre Mercier, responsable du Bivap (Bureau d’inspection vétérinaire , alimentaire et phytosanitaire). 
 
Ecoutez la réaction de Pierre Mercier au micro de NC1ère :  

ITW BIVAP 010415