A Ouango, un enfant du pays lutte contre les dépotoirs sauvages

environnement
Déchets
©NC1ère
Depuis quatre ans, un habitant de Ouango, une tribu du nord de la Nouvelle-Calédonie, s’est lancé dans la collecte des ordures ménagères, pour tenter de mettre un terme au dépotoir sauvage.
Direction la Province nord, à la découverte de la tribu de Ouango, située dans la chaîne centrale, sur la commune de Voh.  
 
La route est sinueuse, escarpée, et difficile d’accès par temps de pluie. Située à 45 minutes depuis la tribu de Témala Ouélis, cette ancienne tribu, perchée sur la chaîne centrale, a été installée jadis dans les limites de la Société de Ouaco. Une dizaine de famille vivent encore ici, le plus souvent des anciens. Les jeunes, à la recherche du plein emploi, ont quant à eux gagné le village, pour travailler à la mine. 
 
Une fois par semaine, Sylvain Goaoulla sillonne la chaîne centrale et collecte les déchets des habitants de la tribu de Ouango, dont il est originaire. Un contrat qu’il sous-traite avec le SIVOM VKP depuis 2011.
 
« Quand je monte le matin ou l’après-midi, je ne veux pas dire à quelle heure je vais arriver en bas », explique Sylvain Goaoulla. « Je prends mon temps ». 
 

Après avoir passé quinze ans à la mine de Kaala-Gomen, Sylvain Goaoulla a décidé de se reconvertir. En s’occupant dorénavant de sa tribu, c’est l’occasion pour ce père de famille de revenir à la source.
 
« Avant ce n’était pas comme ça, c’était de deux heures du matin à une heure de l’après-midi », poursuit Sylvain. « Quand il n’y a pas de dépotoir, on jette ici tout près ». 
 
La collecte des déchets a permis d’effacer les habitudes d’antan, en s’attaquant directement à la prolifération des dépotoirs sauvages, qui fragilisent les sous-sols.  
 
« Je vois aussi à long terme », s’enthousiasme Sylvain. « Peut-être que les jeunes d’ici vont revenir ». 
 
L’enfant de Ouango, a aussi une autre passion, la musique. Le soir venu, c’est paisiblement dans sa case que cet ancien chanteur du Groupe Vamaley, se plait à composer quelques notes de musique.
 
Ecoutez les propos de Sylvain Goaoulla au micro de NC1ère La Radio : 

ITW déchets 160415