André Dang fait le point sur l'usine de Posco

nickel
André Dang
André Dang, PDG de la SMSP ©NC1ère
Le PDG de la SMSP, André Dang, a profité du déplacement en Nouvelle-Calédonie du vice-président senior de Posco et du président de l’usine SMSP-Posco en Corée du Sud pour faire le point, jeudi, sur les performances de l’usine.
Le vice-président senior de Posco et du président de l’usine SMSP-Posco en Corée du Sud sont en visite en Nouvelle-Calédonie après la signature de l’accord entre la SLN et la Nickel Mining Company (NMC), filiale de la SMSP et de Posco. 
 
L’accord prévoit la fourniture, par la SLN, sur deux ans, de 350.000 tonnes de minerai, d’une teneur d’environ 1,9%. A terme, la NMC devrait exporter entre 3,6 et 3,8 millions de tonnes vers la Corée du Sud, dont une grande partie devrait être fournie par le gisement de Boakaine, à Canala. 
 
« La SMSP a sollicité tous les mineurs pour fournir l’usine de Corée dans le cadre de l’ouverture du deuxième four », a expliqué Xavier Gravelat, président du syndicat des exportateurs de minerais, invité sur le plateau du JT de NC1ère. « Il y a une tradition de solidarité chez les mineurs qui fait que tout le monde a répondu présent et il n’a pas fallu longtemps pour trouver les cinq cent mille tonnes dont la Corée a besoin cette année ». 
 
« Ce que l’on constate aujourd’hui et que l’on déplore, c’est que l’on a une pression énorme sur certains mineurs pour les obliger à augmenter encore leurs exportations vers la Corée », poursuit-il.
 
Retrouvez l’intégralité de l’entretien avec Xavier Gravelat, interrogé par Olivier Jonemann sur le JT de NC1ère jeudi 16 avril : 

 

Pour André Dang, l’usine de Posco devrait rapporter deux milliards de francs CFP de dividendes en mai prochain. « D’ici trois, quatre ans, même au prix du nickel à 12500 dollars, nous espérons qu’elle sera payée complètement et qu’elle nous rapportera des dizaines de milliards », a-t-il commenté. 
 
Ecoutez les propos d’André Dang au micro d’Isabelle Peltier pour NC1ère La Radio : 

ITW Dang 170415

 

Le PDG de la SMSP a expliqué tabler sur une possible remontée des cours du nickel, actuellement à 12500 dollars américains la tonne, d’ici à la fin de l’année. Il a aussi affirmé que l’information faisant état d’une dette fiscale à hauteur de cinq milliards, pour la SMSP, était « complètement fausse ».
 
Retrouvez le reportage en images d’Olivier Jonemann et Brigitte Whaap pour NC1ère :