Des rayons de soleil dans les hôpitaux du Caillou

société
les mamans roses
Aline Thomas-Dumont (à gauche), présidente d'honneur des Mamans Roses accompagnée de Patricia et d'une jeune patiente ©PRIVÉ
En Nouvelle-Calédonie, un mouvement fait écho aux "blouses roses" de métropole. L’association Les Mamans Roses apporte un peu de chaleur et de réconfort dans le quotidien des patients du Caillou. 
Mardi après-midi au CHT de Magenta. Une blouse rose, puis une deuxième, et une troisième passent dans les couloirs. Pendant toute une après-midi, plusieurs bénévoles rendent ainsi visite aux patients, pour alléger leur séjour. 
 
« Sur Magenta, il y a environ une soixante de lits avec des enfants, mais aussi des grossesses à risques, des futures mamans qui sont souvent là pendant trois mois », explique Aline Thomas-Dumont, présidente d’honneur de l’association Les Mamans Roses, et engagée dans l'association depuis 2001. Même si elle est aujourd’hui seulement présidente d’honneur, Aline continue à visiter quand elle le peut jeunes malades et mamans. 
 
Atelier tricot et crochet : un bon moyen pour les futurs mamans, de préparer l’arrivée de bébé. Les Mamans Roses interviennent sur le CHT six jours sur sept. L’association compte sur les dons des gens pour apporter aux plus petits vêtements et jouets, ou sur les subventions, pour en acheter.
 
« Souvent, il y a des enfants qui arrivent ici avec seulement un t-shirt, un short et une paire de claquette », raconte Aline Thomas-Dumont. « Le lendemain, il leur faut des nouveaux vêtements ».
 
L’association visite aussi l’hôpital Gaston Bourret trois fois par semaine, dans les services de chirurgie, de cardiologie et de médecine générale. Malgré l’arrivée du médipôle de Koutio, Aline Thomas-Dumont et ses bénévoles sont déterminés à continuer leur mission. 
 
L’association compte cinquante bénévoles. La plupart sont des femmes à la retraite, comme Marie-France, engagée depuis septembre 2012. Cette ancienne institutrice de CE1 a travaillé pendant 35 ans. Les enfants, elle connaît bien.
 
« Je me suis toujours occupée d’enfants et une fois à la retraite, ce contact me manquait. Alors j’ai voulu m’investir dans une œuvre caritative pendant mon temps libre », explique-t-elle.
 
Chaque mardi, au CHT de Magenta, elle endosse sa blouse rose et joue au Père Noël avec ses collègues. Un camion, une poupée, un ours en peluche suffisent à illuminer les visages des plus jeunes.

 
« Ils font la différence entre la blouse rose qui donne des cadeaux et la blouse blanche qui fait des piqûres », s'amuse Marie-France. « Ils nous appellent depuis leur chambre dès qu’ils nous voient passer dans le couloir ».
 
Surnommées les « fraises tagada » par les médecins de l’hôpital, les Mamans Roses ont pour mission de faire sourire enfants et mamans, dans un quotidien pas forcément évident. 
 
« On arrive à faire la part des choses, car la règle est qu’on ne questionne jamais sur leur maladie », explique Marie-France. « C’est ainsi plus facile à oublier quand on rentre à la maison » . 
 
En 2013, 8014 personnes ont pu bénéficier du soutien de ces bénévoles au grand cœur.