nouvelle calédonie
info locale

Chantier de Nouville : le conflit entre coutumiers se poursuit

santé
Chantier de la clinique de Nouville
Chantier de la clinique de Nouville ©NC1ère
Si la calme semble est revenu sur le chantier de la future polyclinique de l'Île Nou-Magnin, en Nouvelle-Calédonie, le conflit persiste entre les coutumiers. 
En apparence, le calme semble être revenu sur le chantier de la future clinique Île Nou-Magnin. Fin mars, son accès avait été à nouveau bloqué, pendant 24 heures, par des membres du clan Betoe. 
 
Ce blocage express des travaux de terrassement avait fait suite à une reprise des travaux, intervenue fin mars, après que le chantier soit demeuré au point mort pendant cinq mois. Le 26 mars, un accord avait en effet été conclu entre l’Etat, le gouvernement et les autorités coutumières.
 
« Quand on a fait le barrage il y a deux semaines de cela, on avait une lettre de contestation et de propositions, qui devait être remise au CA », explique Roger Cho, l’un des coordinateurs de l’action du clan Betoe. « La proposition était que le projet de polyclinique soit transporté dans la plaine du Kuendu Beach ». 
 
Après ce dernier blocage d’une journée, les forces de l’ordre avaient réinvesti les lieux pour s’assurer du libre fonctionnement des travaux. 
 
L’apparent retour au calme s’est déroulé sur fond de conflit larvé entre les coutumiers. Une petite dizaine de militants, encore rassemblés autour de Marie-Yvonne Betoe, continue en effet de contester la légitimité de la signature d’Augustin Païta et de Roch Wamytan sur le protocole d’accord entre l’Etat, le gouvernement et les coutumiers. 
 
« Le projet est en train de se mettre en place, donc nous, nous sommes sortis pour redonner la parole à la chefferie Negra, pour qu’ils puissent travailler avec le clan Betoe et les habitants qui sont assis ici coutumièrement », poursuit Roger Cho. 
 
Les militants, rassemblés autour du clan Betoe sur le chantier de Nouville, affirment vouloir rester sur le site jusqu’à la fin de la semaine, et déclarent attendre une éventuelle table ronde avec l’Etat. 
 
« Nous estimons à présent que le problème est coutumier, donc ce sera entre les deux chefferies de régler le problème pour que le clan Betoe puisse retrouver sa dignité », conclut Roger Cho.
 
Ecoutez l’intervention de Roger Cho au micro d’Isabelle Peltier NC1ère La Radio : 

ITW Nouville

 

Du côté du gouvernement, Anthony Lecren, qui est responsable du dossier de la polyclinique, a indiqué travailler sur le sujet. Interrogé par NC1ère, il a annoncé qu’il devrait communiquer sur les conclusions de ses travaux lundi, en fin de journée. 
Publicité