Des établissements scolaires de Païta vandalisés

faits divers
Paita dec
©NC 1ère
Durant le weekend, trois établissement scolaires de Païta, gérés par la direction diocésaine de l’éducation catholique en Nouvelle-Calédonie, ont été victimes d'actes de vandalisme. 
Les établissements de la direction diocésaine de l’éducation catholique à Païta (DDEC), ont été vandalisés durant le weekend.
 
Les faits se sont produits dimanche matin vers 6h. 
 
Il s’agit du lycée Champagnat, de l’école Luc Amourat, et du collège Sainte Marie. Plusieurs portes et fenêtres ont été fracturées, et deux bureaux saccagés. La cantine commune aux trois établissements a elle aussi été dégradée.
 
La gendarmerie a toutefois précisé que rien n’avait été dérobé, et qu’il s’agirait d’actes gratuits de vandalisme.
 
En ce lundi, jour de rentrée, les établissements ont ouvert leurs portes, malgré les dégradations subies.  
 
Rappelons que fin mars, face à la recrudescence de faits de violence aux abords de ses établissements, la DDEC avait décidé de fermer ces derniers pendant deux jours. Une marche blanche, à l’appel des parents d’élèves, avait été organisée dans les jours suivants sur la commune pour dénoncer ces faits de violence. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live