Confirmation de l'éxecution de deux ressortissants australiens en Indonésie

australie
Des supporters de Andrew Chan et Myuran Sukumaran réunis à Sydney
Des supporters de Andrew Chan et Myuran Sukumaran réunis à Sydney ©ABC Australia online
L'exécution des deux ressortissants australiens, condamnés à mort en Indonésie pour trafic de drogue, a été confirmée. Si le gouvernement australien a rappelé son ambassadeur à Jakarta, il n'a pour le moment pas annoncé de sanctions à l'égard de l'Indonésie. 
Ils ont refusé de se faire bander les yeux et sont morts en chantant des prières. Andrew Chan et Myuran Sukumaran, qui ont été exécutés dans la nuit de mardi à mercredi, vers minuit (heure de Jakarta) ont accepté leur supplice, et déclaré au pasteur de la prison que c'était la volonté de Dieu. 
 
Les familles de Chan et Sukumaran suivent actuellement les ambulances qui transportent les cercueils d'Andrew et de Myuran vers Jakarta. Leurs corps devraient être rapatriés vendredi en Australie. 
 
A Sydney, mercredi matin, des gens déposent des fleurs et des bougies devant la maison des parents d'Andrew Chan. « Je comprends que vous soyez en colère », a déclaré le Premier ministre Tony Abbott à la population australienne. 
 
Mais si le Premier ministre a rappelé l'ambassadeur australien à Jakarta, le message de l'Australie reste ambigu. Pour l'instant le gouvernement n’a annoncé aucune autre sanction à l’encontre de l’Indonésie et Tony Abbott a rappelé par trois fois mercredi matin l'importance de la relation bilatérale entre les deux pays.