publicité

Braquage à Koné: les deux voleurs courent toujours

Deux suspects sont toujours activement recherchés après le braquage lundi matin d'un magasin de peinture sur la commune de Koné. Deux hommes cagoulés ont menacé un vendeur avec une arme à longue portée. Sur place, la gendarmerie a déployé un important dispositif.

Un magasin de peinture a été braqué à main armée, tôt ce matin à Koné.
Un magasin de peinture a été braqué à main armée, tôt ce matin à Koné.
  • Par Isabelle Peltier
  • Publié le , mis à jour le
Nous vous l'annoncions dès lundi matin...
 A 6h35 lundi, deux individus cagoulés font irruption à l'intérieur d'un magasin spécialisé en peinture, dans la zone industrielle de Koné. Ils menacent le seul vendeur présent à l'intérieur du magasin ce matin-là à l'aide d'une arme de chasse, et dérobent les 30 000 francs de fond de caisse avant de s'enfuir à bord d'un pick-up. La victime de l'agression, sous le choc, est conduite au dispensaire. Pour les habitants de la région, c'est la stupéfaction.

Sur place, la gendarmerie déploie rapidement d'importants moyens: vingt minutes plus tard, des postes de contrôle sont disposés à Poya, Voh et Poindimié, et un hélicoptère survole la zone.
Le Parquet de Nouméa a ouvert une enquête et mis à disposition quatre enquêteurs appuyés par un technicien d'identification criminelle. Ce vol à main armée est une première en province Nord. Les deux suspects risquent 15 ans de prison et plus de 18 millions de francs cfp d'amende.

Le reportage à Koné de Cédrick Wakahugnème et Valérie Jauneau

BRAQUAGE KONE2



Les forces de l'ordre lancent un appel à témoins pour tenter de retrouver deux hommes de type mélanésien. L'agresseur, un jeune plutôt de grande taille - environ 1,80m - a des dreadlocks et porte un tee-shirt bordeaux. L'homme qui l'accompagnait a le crâne rasé. Ils se sont enfuis à bord d'un pick-up, un vieux Nissan Patrol blanc.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play