nouvelle calédonie
info locale

Fer de Lance Mélanésien : l’heure du bilan pour le FLNKS

océan pacifique
FLNKS - Fer de Lance
©Malia Noukouan
Le FLNKS dresse un bilan politique positif au terme de son mandat à la présidence du Groupe Mélanésien Fer de Lance. Une présidence assumée par Victor Tutugoro. Créé en mars 1988, le GMFL regroupe les Iles Salomon, la Papouasie Nouvelle-Guinée, le Vanuatu, Fidji et la Nouvelle-Calédonie.
Cinq axes ont constitué la feuille de route du Front pendant ces deux années d’exercice, de 2013 à 2015. La tâche n’a pas été facile, mais le FLNKS a le sentiment d'avoir pu faire bouger les lignes. L'implication du Groupe Mélanésien Fer de Lance dans la cause de West Papua a représenté le point fort de cette mandature. Depuis 50 ans, la Papouasie occidentale réclame en effet son indépendance et se bat contre les exactions indonésiennes. En prenant la présidence de l’organisation en 2013, le FLNKS en avait fait une priorité.
 

Les ressources naturelles de la Mélanésie "convoitées" par les grandes puissances

Ramener certains pays membres sur la voie de la démocratie, favoriser la stabilité au sein de la Mélanésie et plus largement consolider l’organisation du groupe: autant d’avancées dont se félicitent aujourd’hui les membres du FLNKS. Pour eux, le Front a porté la voix du Groupe mélanésien, non seulement au sein de chaque état-membre, mais également au-delà des frontières géographiques et politiques.
Assumer cette grande responsabilité qu’est la présidence du Groupe Mélanésien Fer de Lance a été « un enrichissement sur le plan individuel tout d’abord", où les membres ont pu évaluer les forces et les faiblesses de chacun, et mesurer l’intérêt que représentent les pays de la Mélanésie pour les grandes puissances internationales - des pays convoités pour leurs ressources naturelles.
 

Les îles Salomon à la tête du Fer de Lance

« Cela a été une véritable école de la diplomatie pour les uns et les autres », confie Victor Tutugoro, président du GMFL. L’intégration de la Nouvelle-Calédonie dans la région était également un défi du FLNKS. L’objectif est aujourd’hui atteint grâce aux actions culturelles et commerciales menées au travers notamment de la seconde foire commerciale, qui s’est tenu l’an dernier à Port-Moresby. Un rendez-vous politico-économique où la FINC (Fédération des industries de NC) avait été invitée par le Front. Enfin, pendant deux ans, le FLNKS a tenté de maintenir le dialogue au sein des états-membres, même si, selon ses propres aveux, la tâche n’a pas été facile. L’objectif étant d’assurer la stabilité au sein de la zone Mélanésie. Le prochain sommet, qui se tiendra à la fin de ce mois à Honiara, consacrera les Iles Salomon à la tête du GMFL. L’adhésion des indépendantistes papous au sein de l’organisation sera à l’ordre du jour: une décision attendue.
 
 
Publicité