22 ans de réclusion criminelle pour avoir tué sa compagne d'une balle dans la tête

justice
Tribunal de Nouméa
©NC1ère
22 ans de réclusion criminelle : c’est l’arrêt de la Cour d’Assises rendu jeudi soir à l’encontre d’Anthony Rodrigue Win Némou. Ce jeune homme de 27 ans a été reconnu coupable d’avoir volontairement donné la mort à sa concubine.

Le 26 juin 2013 à la tribu de Ouaté à Pouembout, Anthony Rodrigue Win Némou avait abattu sa compagne, Philomène Meandu-Gorodé. Elle avait 22 ans. Elle est morte ce  26 juin 2013 d’une balle dans la tête. Son conjoint n’avait pas toléré qu'elle refuse d’aller acheter des cigarettes. Les refus, Anthony Win Némou ne les supporte pas. 

«Quand je m’énerve, je ne peux pas me retenir »

« Quand je l’appelle (il parle de la victime) et qu’elle n’entend pas, ça m’énerve et quand je m’énerve, je ne peux pas me retenir ». L’accusé s’adresse ainsi à la Cour d’Assises en y mettant le ton, le ton de la colère qui grondait en lui le matin du 26 juin quand il a tiré sur sa concubine qui lui tournait le dos. Un coup de feu à moins d’un mètre qui a explosé la base du crâne de la jeune femme.

"Il ne faut pas qu'il sorte, nous avons peur"...

Ce drame, c’est la faute de son père qui fait de la magie noire explique t-il. Ce dernier est venu dire à la barre le soulagement de savoir son fils en prison « il ne faut pas qu’il sorte, nous avons peur », il faut dire que le jeune homme  a déjà menacé ses parents de leur couper la tête, les obligeant parfois à se réfugier dans la brousse. Anthony qui cultive et consomme du cannabis à longueur de journée est violent, très violent. Pour des futilités, il frappait sa compagne de coups de poings, de pieds ou de bâton  et son fusil était toujours chargé au pied du lit. Imprévisible et dangereux selon l’expert psychiatre, Anthony Win Némou  a été condamné à 22 ans de réclusion criminelle.