nouvelle calédonie
info locale

Campagne en milieu scolaire pour le vaccin contre les papillomavirus humains

santé
virus HPV
Une campagne de vaccination contre le virus responsable du cancer du col de l'utérus va être lancée en août en milieu scolaire, dans les trois provinces. Elle concerne les jeunes filles âgées de 12 ans.
Le vaccin contre les papillomavirus humains - les HPV - a du mal à convaincre: le nombre de vaccins distribués est très faible et ne touche pas l'ensemble des populations. C'est l'objet de  l'opération qui sera lancée en août dans les collèges, à destination des jeunes filles de 12 ans: toucher tout le monde, via le milieu scolaire. Les parents, qui vont autoriser leurs filles à se faire vacciner, devront donc aussi être convaincus. Associé à des frottis réguliers, la vaccin anti-HPV réduirait de 90% le taux de mortalité.

80 cas annuels de cancer de l'utérus au CHT de Magenta

Le CHT de Magenta est par exemple régulièrement confronté à des cas de cancer du col de l'utérus. Environ 80 femmes y sont traitées chaque année. D'une moyenne d'âge de 50 ans, elles sont souvent d'origine mélanésienne, et n'ont jamais fait de frottis, ou ont réalisé cet examen depuis plus de 10 ans. Conséquence, elles se présentent à un stade de cancer déjà avancé. La campagne qui prendra place en milieu scolaire des trois provinces, se fera en deux étapes, en août et en octobre, correspondant aux deux injections nécessaires. Elle sera aussi l'occasion de communiquer sur la protection durant les rapports sexuels, l'un des vecteurs du virus HPV...


Le reportage de Charlotte Risch et Claude Lindor

 

Publicité