Koné: démarrage du chantier de l’hôpital du Nord

santé
Travaux hôpital Nord
Les travaux de terrassement du Centre hospitalier de Koné ont débuté le 18 juin dernier. Après la fin de la construction de l’usine de Vavouto, les entreprises du Nord sont à nouveau sollicitées pour la réalisation de cet ouvrage. L’établissement sera livré en 2017.
C’est une véritable course comme la montre qui se joue à Païamboué. Depuis le 18 juin, les travaux de terrassement du futur Centre hospitalier du Nord ont démarré. A la tête de ce vaste chantier, l’entreprise OCR, spécialiste en bâtiment et en travaux publics, a été sélectionnée par un jury dans lequel se trouve notamment le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Elle pilote le groupement d’entreprises chargé de la conception et de la réalisation.
 

Les entreprises locales associées

Sur le site de Païamboué, les bulldozers et les pelles sont à pied d’œuvre. Le chantier est titanesque et mobilise pour ces seuls travaux de terrassement une dizaine d’hommes. L’entreprise CT-Terrassement est chargée de cette opération. Ce chantier tombe à point pour l’entreprise de VKP, après sa démobilisation du site de Vavouto. « C’est une opportunité pour les entreprises, les hommes et les engins qui n’ont pas d’activité en ce moment », souligne Jewine France, le responsable des opérations, « mais c’est surtout un chantier d’envergure qui va les faire connaître pour de futurs marchés publics  ». L’entreprise OCR a fait le choix de s’associer avec les entreprises du Nord, mais également de recruter localement. « Dès le départ, nous avons souhaité recruter dans le Nord pour des postes précis » indique Moïse Moékia, le chef de l’ensemble du chantier d’OCR, « comme pour des jeunes maçons ou des manœuvres, afin qu'ils nous accompagnent dans ce projet », poursuit-il. 

 

Des modules assemblés sur place

OCR est un habitué de la réalisation de ce type de grand projet. Durant toute l’opération, il sera chargé du gros œuvre, comme la réalisation de l’ensemble des bâtiments du Centre hospitalier du Nord. L’objectif : voir réalisée d'ici la fin de l’année, une grande partie des bâtiments. Ainsi, l’ensemble des pièces maîtresses de l’ouvrage ont été entièrement préparées sur Nouméa et entreposées à la zone industrielle de Baco. « L’idée, c’est d’aller plus vite » affirme Moïse Moékia pour l’entreprise OCR, « lorsqu'on travaille sur place, on a des temps d’attente pour le coulage et le séchage du béton. C’est mieux de le faire sur Nouméa », insiste-t-il, « comme ça, en un bon mois, on peut déjà monter un étage ». Le Centre hospitalier du nord sera un outil complémentaire du Médipôle de Koutio. Le coût de l’opération est estimé à plus de 5 milliards de francs CFP. Dès sa livraison, prévue en 2017, il rassemblera des urgences, un service de chirurgie obstétrique, une annexe psychiatrique, un service d’hémodialyse et les services addiction de l’Agence sanitaire et sociale. Il prévoit une soixantaine de lits. Enfin, une centaine de personne pourrait y travailler.