J-3 avant l'élection du président du Congrès: une semaine très politique

politique
congrès référendum
©NC 1ère
C’est une semaine très politique qui s’ouvre avec l’élection du président du Congrès et de son bureau prévue jeudi matin. Cette élection sera l’occasion d’une recomposition dans les rangs non-indépendantistes avec l’avènement du groupe "Les Républicains"...
A trois jours du jour J, l’équation de cette élection comporte encore un certain nombre d’inconnues. Tout d’abord le nombre de candidats à cette présidence du Congrès…même si le plus probable des scénarios serait une confrontation à trois : deux candidats aux couleurs de la Calédonie dans la France – Gaël Yanno pour l’UCF et un candidat des Républicains – qui seraient face à un seul indépendantiste. Roch Wamytan chef du groupe UC-FLNKS et nationalistes et Louis Mapou de l’Uni ont bien l’intention de poursuivre leurs discussions pour aboutir à un représentant unique d’ici mercredi.  
 

Le nom de Thierry Santa se murmure en coulisses

La deuxième inconnue, à savoir le nom de ce troisième homme est finalement la plus intéressante, puisque l’on peut déjà affirmer comme une quasi certitude que c’est lui qui devrait l’emporter à la majorité relative au troisième tour. En effet, même si les voix de Calédonie Ensemble ne lui suffiront pas face à une candidature indépendantiste unique, l’UCF a déjà fait savoir que Gaël Yanno ne se maintiendrait pas si la présidence pouvait basculer dans le camp indépendantiste… Les jeux sont donc faits…Oui mais pour qui ? Seule information officielle : il ou elle sera issu du Rassemblement. Mais côté coulisses, c’est le nom de Thierry Santa, l’actuel secrétaire général du parti de Pierre Frogier qui se murmure.