nouvelle calédonie
info locale

PNG2015. La finale de football féminin pour PNG

jeux du pacifique
La Papouasie conserve son titre et prend l'or en finale du tournoi de football féminin
©Crédit Gonzague De la Bourdonnaye / Les Papous fêtent leur victoire 1-0 sur la Calédonie dans le tournoi féminin dans un stade "bouillant".
Pas suffisamment efficaces devant les cages en première période, les calédoniennes se sont inclinées 1-0 devant les Papous à domicile. Le scénario de 2011 s'est reproduit. Elles se contentent de l'argent après un très beau tournoi. 
       Elles regretteront peut-être ces multiples occasions dans le premier quart d'heure. La frappe trop écrasée de Wahnawé à la 12e minute après s'être débarrassée en pleine course de son adversaire, ou le raid en solo côté gauche de Brenda Kénon qui s'est soldé par un tir trop faible dans un angle délicat à la 12e. Sans oublier ce coup-franc de 30 mètres renvoyé par la barre transversale au quart d'heure de jeu. La sélection calédonienne n'a pas déméritée ce jeudi soir. Elle a montré un beau visage, comme tout au long de la compétition. Mais après avoir laissé passer sa chance face à une défense qui semblait alors fébrile, elle n'a pas réussi à maintenir sa pression sur la Papouasie Nouvelle-Guinée. L'équipe coaché par l'australien Gary Philips a réorganisé son arrière-garde après vingt minutes de flottements et s'est montrée réaliste sur l'une de ses rares opportunités offensives en première période. A la 21e minute, après une touche sur le côté droit, une joueuse papou parvient à trouver une coéquipière au milieu de trois défenseurs. Padio enchaîne avec une frappe en direction des cages, repoussée par la gardienne calédonienne Honorine Pouidja. Kaipu surgit alors dans la surface, seule, pour reprendre le ballon et ouvrir le score : 1-0 contre le cours du jeu ! Dans les tribunes du Bisini Sport Complex, la foule exulte. Les officiels qui assistent au spectacle se préparent à vivre un match accroché.

coup d'envoi
©Crédit Gonzague De la Bourdonnaye / Coup d'envoi de la rencontre PNG-NC au Bisini Sport Complex
Trois occasions franches en 16 minutes
©@NC1ere / Les calédoniennes se sont crées trois occasions franches dans les 16 premières minutes.
Les officiels en tribune
©Crédit Gonzague De la Bourdonnaye / Michel Quintin (debout, premier à gauche) et Laurent Cassier (debout, 2e à droite) du CTOS dressent le drapeau Cagou derrière le 1er ministre de Papouasie Peter O'Neill assis au milieu, à côté du "père" des...
       La seconde période sera moins intéressante. Face à des papous bien regroupées en défense, agressives (13 fautes), et malgré les efforts de Wahnawé et Rabah, les filles de Kamali Fitialeata n'ont pas réussi à se montrer véritablement dangereuses (5 tirs cadrés sur 13 tentés). Elles s'inclinent donc en finale, comme il y a quatre ans à Nouméa. A l'époque, cela s'était déjà joué à un petit but d'écart (1-2). L'histoire se répète mais on retiendra la qualité de jeu proposée par les Cagous avec 21 buts inscrits en 5 matchs et seulement 5 buts concédés dans le tournoi. La performance des Papous, elle aussi, mérite d'être saluée. Elles ont gagné leurs quatre rencontres : 5-1 face à Fidji et 2-0 contre les Iles Cook en poule, 3-0 face à Samoa en demi-finale, et 1-0 en finale devant la Calédonie. Une défense de fer et une attaque réaliste. 

Wahnawé parle au groupe à la fin du match
©@NC1ère Crédit Gonzague De la Bourdonnaye / Christelle Wahnawé (n°9 de dos) peut féliciter son groupe malgré la défaite. Les cagous ont séduit dans ce tournoi féminin.

PNG s'offre un tour d'honneur
©NC1ere Gonzague De la Bourdonnaye / L'équipe papou célèbre sa victoire.

Le point sur le classement des médailles

A l'issue de cette journée de jeudi, la Papouasie Nouvelle-Guinée compte 61 médailles d'or contre 54 à la Nouvelle-Calédonie et 32 pour Tahiti. Un écart qui se creuse malgré les résultats des sports de raquette. La paire N'Godrela-Delaplane a pris l'or dans le tournoi du double messieurs en tennis (succès 6/4, 7/5 contre les vanuatais Mara et Jacobé) et les deux copains ont également assuré de l'or et de l'argent demain vendredi puisqu'ils joueront l'un contre l'autre en finale du tournoi individuel (N'Godrela a battu le tahitien Kelley 6/4, 6/1 en demi-finale et Delaplane le vanuatais Jacobé 7/6, 7/6). Une performance historique : c'est la première fois que deux cagous seront opposés à ce stade de la compétition. Défaite en revanche du double dames Honakoko-Pain en finale contre les tahitiennes Zima et Tehau. Le score : 6/2, 6/7 et 6/10 au super tie break. 

N'Godrela peut être heureux
©@NC1ere Crédit René Molé / N'Godrela peut avoir le sourire : il a pris l'or en double, et jouera l'or en simple contre son copain Julien Delaplane. C'est la première finale entre deux Cagous chez les messieurs
Delaplane et N'Godrela
©@NC1ère René Molé / Les vainqueurs du double messieurs Delaplane (gauche) et N'Godrela (droite) seront face à face en finale du simple !
Les squasheurs avaient également apporté leur pierre à l'édifice avec la victoire du double féminin Durand-Nagle contre Gibbs-Morové 2 sets à 0 (11-7, 11-9) et celle du double messieurs Guépy-Gosse 2-1 contre les fidjiens Matanatabu-Parshotam.

Enfin en soirée, Noredine Benfodda a pris l'or en finale du 5000 mètres. Idem pour Linda Selui au javelot, tandis que Bina Ramesh prenait l'argent. Thierry Cibone s'est également couvert d'or en handisport et Marcelin Walico d'argent. Turpin a pris l'argent au 100 mètres haies dames et Erwan Cassier le bronze au disque. Robert Ogun a terminé 2e du concours de la hauteur. Côté taekwondo, à signaler trois bronze pour les féminines Trahan, Gavin et Gohé en individuel.