publicité

Cendres de Prony Energies: le gouvernement propose un terrain sous forme de bail à construction pour 65 ans

Ce qu’il faut retenir de la séance hebdomadaire du gouvernement de ce mercredi, c’est le projet de délibération autorisant une promesse de bail à construction d'une durée de trois ans, conditionnée par l'obtention du permis de construire, entre la Nouvelle-Calédonie et la Prony Energies.

Siège du gouvernement de Nouvelle-Calédonie © NC 1ère
© NC 1ère Siège du gouvernement de Nouvelle-Calédonie
  • Martine Nollet (avec IP)
  • Publié le
Le gouvernement a approuvé ce mercredi matin un projet de délibération concernant le stockage des cendres, un problème récurrent déjà soulevé par Prony Energies en 2013. Depuis plusieurs années, ce sont une vingtaine de camions qui parcourent chaque jour une centaine de kilomètres pour venir déposer les cendres à Gadji. Un transport et un stockage qui ont un coût : un milliard et demi de francs chaque année.

Une construction estimée à 7 milliards de francs

Ce projet de délibération devrait permettre à la Nouvelle-Calédonie de mettre à disposition la location d’un terrain d’une quinzaine d’hectares sur le site même de Prony, pour une durée de 65 ans. Ce qui permettrait la construction de casiers en béton pour accueillir ces déchets. Le montant de ce projet s’élève à 7 milliards de francs. Les études et la construction nécessitent deux à trois ans de délai d’instruction. Une promesse de bail devrait être proposée au Congrès dans les semaines à venir.

Le porte-parole du gouvernement Thierry Cornaille. © Martine Nollet NC1ere
© Martine Nollet NC1ere Le porte-parole du gouvernement Thierry Cornaille.

 

La réaction du porte-parole du gouvernement Thierry Cornaille au micro de Martine Nollet

cornaille

 

Une taxe sur la gazole pour financer le transport urbain Néobus

Deux autres délibérations ont été examinées ce mercredi matin par le gouvernement. La première porte sur la taxe de 4 francs CFP qui serait prélevée sur chaque litre de gazole, un carburant polluant, pour financer une partie du projet Néobus, un réseau de transport urbain en commun et en site propre, estimé à  20 milliards. Cette taxe permettrait de dégager 850 millions par an. Le principe d'une taxe sur un carburant polluant destinée à soutenir un projet de transport collectif, ferait, pour le gouvernement, "entrer la Nouvelle-Calédonie dans l'ère de la transition énergétique et de l'écofiscalité".
La seconde délibération concerne la réaffectation de crédits, en faveur du DUT des métiers du multimédia et de l’Internet proposé par l’Université de la Nouvelle-Calédonie.

Sur le même thème

  • politique

    L'Union calédonienne en comité directeur à l’université

    Une journée pour dresser le bilan des actions passées et préparer les prochaines échéances majeures : l'UC tenait son comité directeur samedi, à l'université de la Nouvelle-Calédonie.

  • politique

    Générations NC s’organise

    Première assemblée générale ce samedi matin, à Nouméa, pour Générations NC, le dernier né de la famille loyaliste. De retour d’une tournée sur la Grande Terre où il a installé onze comités locaux, le nouveau parti de Nicolas Metzdorf et Nina Julié, a fixé plusieurs orientations.

  • politique

    Le Palika analyse les divergences au sein du FLNKS

    Première réunion pour le Palika depuis les élections provinciales. Point principal de l’assemblée générale à Nakéty à Canala : l'analyse de l'installation des institutions qui ont révélé les divergences d'intérêt au sein du FLNKS. L'heure est au bilan avant la convention du Front le 31 août. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play