Ouégoa se tourne vers le service civique!

jeunesse
service civique ouegoa
Les jeunes volontaires du service civique, en compagnie du maire de la commune Jacques Wahio, de Frédérique - de la FOL, et de leurs tuteurs. ©Mairie de Ouégoa
Sept jeunes de la commune s’engagent dans des missions au sein de la mairie et de diverses associations. Les conventions ont été signées mardi avec la FOL. Depuis 2011, l’organisme est habilité par l’Etat à assurer le suivi du service civique sur le territoire.
Lorna Blum fait partie des sept stagiaires du dispositif de service civique de la commune du Ouégoa. La jeune femme a dû quitter l’école alors qu'elle était encore très jeune, à la naissance de son premier enfant, et n'a pas de diplômes, ni de qualifications. Elle a donc décidé de s’investir dans ce projet de volontariat. Pendant six mois, elle sera en charge de la communication et de la valorisation des initiatives locales, à la mairie. Le service civique a vu le jour en métropole, en 2010. Sur le territoire, la FOL, la Fédération des Œuvres Laïques de Nouvelle-Calédonie, en assure le suivi administratif, financier et pédagogique. 
 

Un véritable dispositif d'insertion

Destiné aux jeunes de 16 à 25 ans, le service civique est aujourd’hui un véritable dispositif d’insertion. Depuis cinq ans, une trentaine de jeunes s’est essayée au volontariat au travers de différentes associations. La commune de Ouégoa est aujourd’hui la première collectivité locale du territoire à s’intéresser à ce dispositif. Pour le maire, Jacques Wahio, cette action s’inscrit dans le cadre du PEL, le Projet Educatif Local. La mairie de Ouégoa assure déjà qu’elle pourrait renouveler l'initiative pour d’autres jeunes de la commune. La FOL espère de son côté que les autres communes du territoire lui emboîtent le pas, et permettent ainsi à leurs jeunes d’accéder également au dispositif de service civique.