Gouvernement: première réunion de travail avec Aircal et les prestataires de l'aérodrome de Magenta

transport aérien
Aérodrome de Magenta
Aérodrome de Magenta ©NC1ère
Les prestataires de la plate-forme de Magenta, les syndicats et les acteurs de l’aérien se sont réunis ce vendredi après-midi au gouvernement. Air Calédonie a en effet été contrainte de réduire ses vols depuis lundi dernier, en raison d’un sous-effectif des contrôleurs aériens.

Dès le 2 août, Aircal va supprimer 1 100 sièges par semaine sur une période minimum de 6 mois. Avec des pertes considérables pour la compagnie, chiffrées à 300 millions. 7 rotations seront supprimées chaque semaine, dont 5 le week-end. Si Air Calédonie est impactée, elle n'est pas la seule: les vols des petits avions de l'aéroclub calédonien ont été sérieusement réduits pour les mêmes raisons, avec des pertes estimées entre 25 et 30  %. Les compagnies de transport héliporté pourraient aussi être touchées. 
 

Thierry Assie, le directeur d’Hélisud, revient sur une perte qui pourrait nuire à son activité, au micro de Martine Nollet.

assie itw

De son côté, le gouvernement hérite d’une situation inconfortable qu’il doit malgré tout gérer au mieux. Si pour l'instant l'exécutif ne propose pas vraiment de solutions, il lance déjà des pistes de travail. D’autres réunions sont d'ores et déjà prévues aux fins de trouver une solution viable.
 

Jean-Raymond Postic, le chef de cabinet de Gilbert Tyiuénon, au micro de Martine Nollet.


postic