Un des quatre évadés du Camp Est interpellé

justice
camp est entrée
L'entrée du Camp Est, le centre pénitentiaire de Nouvelle-Calédonie ©NC 1ère
Bernard Majele, un des quatre évadés du Camp est a été interpellé par les forces de police et de gendarmerie dans la nuit de dimanche à lundi.
Dans le cadre de l'information judiciaire ouverte le mois derniers pour faits d'évasion en bande organisée suite à l'évasion de quatre détenus au Camp Est, un des individus, Bernard Majele, a pu être appréhendé. Il a été appréhendé sur la voie publique par les services de police et de gendarmerie et s'est rendu sans aucune difficulté.

Il a ensuite été traduit devant le magistrat instructeur, devant lequel il a refusé de s'exprimer et a immédiatement été incarcéré au Camp-Est.

"Cette interpellation a été rendu possible grâce à un travail minutieux de recoupement des informations", a expliqué la Procureur de la République Claire Lanet. "Ce recoupement a permis de localiser très précisément l'endroit où pouvait se trouver un des évadés".

Au moment de son évasion, l'évadé était en ce qu'on appelle "détention définitive", c'est à dire qu'il purgeait sa peine. Il devra purger une autre peine quand il sera traduit devant le tribunal et condamné pour ces nouveaux faits.

"Les informations concernant les autres évadés ne seront pas divulguées afin de ne pas mettre en danger la poursuite des investigations et une interpellation que l'on espère aussi rapide", a poursuivi la Procureure.

La Procureure a tenu à rappeler la prudence dans la diffusion d'informations concernant ce type d'affaires. "Il est extrêmement important de ne pas divulguer des informations qui sont souvent des mélanges avec des informations vraies mais aussi des informations fausses", a-t-elle insisté. La divulgation d'un mélange d'informations vraies avec d'autres qui ne collent pas à la réalité de ce qu'il y a dans le dossier entrave l'action des enquêteurs sur ce sujet".