nouvelle calédonie
info locale

Drapeau du FLNKS à Bourail : Sitôt levé, sitôt descendu

politique
Mairie de Bourail
Levée du drapeau du FLNKS à la mairie de Bourail ©Valérie Jauneau (NC1ère)
A Bourail, en Nouvelle-Calédonie, le drapeau du FLNKS sera resté levé à la mairie seulement quelques heures. Il a en effet été descendu dans la nuit de samedi à dimanche.
Le drapeau du FLKS divise les Bouraillais. Ce dernier avait été hissé samedi par les habitants du district de Ny, contre l’avis de la maire de la commune, Brigitte El Arbi.

La maire souhaitait que toute la population bouraillaise soit consultée sur le sujet, et une réunion devait se tenir au conseil municipal sur le sujet à la fin du mois.

Dans la nuit de samedi à dimanche, le mât qui suspendait le drapeau nouvellement hissé a été dégradé, et l’étendard est tombé à terre. Le drapeau français a également été touché. La ou les personnes qui ont pénétré au sein de la mairie de Bourail ont en effet tenté de le décrocher, mais en vain. Le drapeau a toutefois été déchiré.

Dimanche matin, les deux drapeaux ont été hissés à nouveau, en présence de quelques membres du conseil municipal et des habitants du district de Ny.

Deux enquêtes distinctes ont été ouvertes pour tenter de retrouver le ou les auteurs des faits.

Interrogés, habitants et gendarmerie se sont déclarés peu surpris par ces exactions. Revenant sur les faits, Julien Gilles Boanemoi, conseiller municipal FLNKS a déclaré qu'il s'agissait d'un "petit groupe qui souhaite brouiller les cartes pour la suite". Il a tenu à rappeler que les Bouraillais devaient travailler ensemble pour la commune.

Rappelons qu'à ce jour, sur les 33 communes de Nouvelle-Calédonie, 31 mairies ont hissé le drapeau indépendantiste, aux côtés du drapeau français. Seules les communes de Bourail et de La Foa faisaient encore figure d'exception.