nouvelle calédonie
info locale

Drapeau du FLNKS : aucune circulaire n'encadre encore sa levée

politique
Drapeau du FLNKS
Drapeau du FLNKS ©NC1ère
En Nouvelle-Calédonie, le drapeau du FLNKS est présent aux côtés du drapeau français sur le fronton de la plupart des établissements publics. Mais à ce jour, sa levée n'est encore réglementée par aucune circulaire.
Le drapeau du FLNKS hissé sur le fronton de la mairie de Bourail, à l'initiative des habitants d'un district de la commune, mais sans le consentement de la maire de la ville, a ravivé la polémique autour de ce drapeau. 
 
Si le drapeau du FLNKS est aujourd'hui hissé aux côtés du drapeau français sur tous les bâtiments de la Nouvelle-Calédonie et des trois Provinces, comme les écoles, les hôpitaux ou les services publics, aucun texte n'encadre encore la levée du drapeau. 
 
Si certaines mairies indépendantistes avaient levé le drapeau depuis plusieurs années, la décision politique des élus du Congrès date du 13 juillet 2010.  Ce jour-là, Pierre Frogier, président du Rassemblement-UMP, annonce envisager de lever le drapeau indépendantiste aux côtés du drapeau tricolore. 
 
"J'ai proposé que le drapeau indépendantiste, apporté comme un symbole identitaire et culturel, débarrassé des violences dont il est entaché, flotte aux côtés du drapeau de la République", avait-il alors déclaré. 
 
Une déclaration saluée par les élus indépendantistes, comme Roch Wamytan, du groupe FLNKS. "Le fait de faire flotter notre drapeau est une marque de respect, due à notre peuple colonisé", avait déclaré ce dernier. 
 
Mais tout le monde ne partageait pas cette position, à l'instar de  Calédonie Ensemble, qui sera le seul groupe politique à voter contre cette proposition. "C'est un sentiment de malaise parce que Pierre Frogier dit un certain nombre de choses sur le drapeau et Roch Wamytan dit très clairement autre chose", avait déclaré Philippe Michel de Calédonie Ensemble. 
 
Quatre jours plus tard, en déplacement à Nouméa, François Fillon, alors Premier Ministre, fait hisser le drapeau du FLNKS devant le Haut-Commissariat. Le Premier Ministre s'engage aussi à donner des instructions concernant la levée du drapeau sur les bâtiments représentant l'Etat. Mais cet engagement restera lettre morte et aucune circulaire ne sera jamais rédigée. 
 
Les indépendantistes ont déposé un projet de loi de pays, qui a été reconnu constitutionnel par le Conseil d'Etat en 2012. Ce projet, qui n'a pas encore été adopté par le Congrès, présente le drapeau comme un signe identitaire marquant. 
 
En ce qui concerne les communes du territoire, seule la seule commune de La Foa a refusé de lever le drapeau, en conseil municipal.
 
Retrouvez le reportage en images de Thierry Rigoureau et Claude Lindor pour NC1ère : 

Publicité