nouvelle calédonie
info locale

La branche nickel de Vale en petite forme

nickel
Usine de Vale NC
Usine de Vale NC ©NC1ère
L'Usine du Sud de Nouvelle-Calédonie cumule une perte de 18 milliards au premier semestre 2015. En cause : les coûts de production, supérieurs aux prix du marché.
Durant la réunion de lundi, au cours de laquelle Vale NC a communiqué ses chiffres, la direction a expliqué vouloir réduire ses coûts et gagner en performance. L'objectif est d'atteindre l'équilibre en 2016. 
 
Malgré la crise économique qui frappe le Brésil, Vale tire bien son épingle du jeu. Le groupe a en effet réalisé un bénéfice net de 1,68 milliards de dollars américains au second trimestre 2015.
 
Ce bon résultat a été rendu possible grâce à la production de minerai de fer. Le groupe en a ainsi produit 85 millions de tonnes pour cette période. 
 
Si la branche du minerai de fer semble en pleine forme, la branche nickel du groupe, elle, se porte beaucoup moins bien. Et cette situation touche plus spécialement la Nouvelle-Calédonie. 
 
Ainsi, malgré sa montée en puissance et les démentis sur une possible fermeture, l'Usine du Sud cumule 18 milliards de pertes au premier semestre 2015, soit trois milliards par mois.
 
"Actuellement, nos coûts de production sont bien supérieurs aux prix du marché", explique Daryush Khoshneviss, directeur général de Vale NC. 
 
Les objectifs fixés par le groupe pour 2015 sur le Caillou ne seront pas atteints. Son nouvel objectif est d'atteindre l'équilibre en 2016, en réduisant ses coûts et en gagnant en performance. 
 
"Nous n'avons aucun contrôle sur le prix du nickel, mais nous avons un contrôle sur nos coûts de production", poursuit Daryush Khoshneviss. 
 
Retrouvez le reportage en images d'Olivier Jonemann et Nicolas Fasquel pour NC1ère : 

 

Publicité