Philippe Gomès : "Les mines n'appartiennent pas aux mineurs, mais aux Calédoniens"

politique
Gomès Philippe 230815
©NC1ère
Invité sur le plateau du journal télévisé de NC1ère, Philippe Gomès, député de la deuxième circonscription de la Nouvelle-Calédonie, est revenu sur le conflit des rouleurs. Son interlocuteur, Wilfid Maï, a renoncé à la dernière minute à participer au débat.
Dimanche soir, Wilfrid Maï, vice-président de ContraKmine, et Philippe Gomès, député de la deuxième circonscription de la Nouvelle-Calédonie, étaient invités sur le plateau du JT de NC1ère.

Au dernier moment, Wilfrid Maï a annoncé qu'il ne participerait pas au face à face. Selon lui, la décision faisait suite à la position des rouleurs de ne pas poursuivre de discussions ce dimanche, en raison du décès d'un jeune homme sur le barrage de Ko We Kara, dans la nuit de samedi à dimanche.

Philippe Gomès a dont été reçu seul sur le plateau et a répondu aux questions de Nathalie Daly. Le député a commencé l'entretien en revenant sur le décès du jeune homme sur le barrage. "Ce n'est pas normal dans un conflit social qu'une famille soit endeuillée", a-t-il déclaré.

Pour Philippe Gomès, il n'y a pas de baisse des exportations de minerai, et il n'y a pas de crise en Nouvelle-Calédonie en ce qui concerne le roulage. "Si il y a quelques difficultés sur certains centres miniers de la Côte Est, il y a le Fond Nickel", a-t-il ajouté.

Selon l'ancien président de la Province Sud, la mise en valeur locale du minerai est plus intéressante que l'exportation : "Quand on transforme localement, la valeur ajoutée du produit est deux à trois fois supérieure qu'à l'exportation".

Interrogé sur le rôle des mineurs, et d'André Dang en particulier, Philippe Gomès a tenu a rappeler que les mines n'appartenaient 'pas aux mineurs", car "elles appartiennent aux Calédoniens. C'est la richesse du pays"

Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Philippe Gomès, conduit par Nathalie Daly,  réalisé pendant le journal télévisé de ce dimanche 23 Août 2015: