Le forum des Iles du Pacifique prêt à accueillir la Polynésie Française

océan pacifique
Forum des îles du Pacifique
©NC 1ère
Le Forum des Îles du Pacifique, qui regroupe 16 Etats indépendants, a entrouvert ses portes à la Polynésie française, ont annoncé les membres du Forum dans une déclaration commune, vendredi 11 septembre, à Port Moresby.
                 
 
 Cette candidature nécessite toutefois "une révision des critères d'admissibilité des nouveaux membres", est-il précisé dans la déclaration.
                  
"Je pense que ce sera dans les mois à venir, je pense qu'au prochain Forum nous serons du bon côté de la table", s'est réjoui le président de la collectivité d'outre-mer, Edouard Fritch, auprès de l'AFP.
                  
Le Premier Ministre samoan, Tuilaepa Aiono Sailele Malielegaoi, a indiqué que le processus administratif n'était pas achevé, mais que les Etats insulaires s'étaient mis d'accord sur cette intégration.
                  
La Nouvelle-Calédonie, qui a formulé la même demande, n'est pas mentionnée dans la déclaration. Elle l'avait cependant été lors de précédents forums, et son président, Philippe Germain, estime que sa collectivité "pourrait être intégrée avant le prochain forum".
                  
La Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie restent pour le moment des membres associés du forum, et ne peuvent donc participer pleinement à ses décisions. Wallis-et-Futuna, pour sa part, n'est que membre observateur.
                  
Les pays souverains du Pacifique n'étaient jusqu'ici pas tous favorables à l'intégration dans le Forum de collectivités non indépendantes. Edouard Fritch et Philippe Germain ont plaidé la large autonomie de leurs Territoires dans la République française.
                  
Certains indépendantistes polynésiens et calédoniens avaient pris position contre les candidatures de leurs collectivités. Ils craignent "l'entrisme" de la France dans les dossiers océaniens.
                  
"En attendant qu'il y ait, ou pas, une indépendance, on ne peut pas rester l'arme au pied : commencer à travailler avec les pays de la zone est une excellente chose", a estimé pour sa part la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, venue pour le dialogue post-Forum.
                  
"Il faut noter aujourd'hui un large consensus non seulement du groupe polynésien mais aussi chez les Mélanésiens et les Micronésiens de voir la Polynésie (française, NDLR) intégrer le Forum après dix ans de statut de membre associé", s'est félicité Edouard Fritch.
                  
Le Forum du Pacifique s'est achevé vendredi en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Il s'est prononcé sur des sujets aussi divers que la surveillance des pêches, la situation des droits de l'homme en Papouasie occidentale, ou la prévention du cancer du col de l'utérus. Mais la préoccupation principale de ces îles est le réchauffement climatique, qui menace la survie même de leurs populations.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live